statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05 janvier 2017

Deux initiatives de l’Assemblée des femmes d'Occitanie labellisées au plan national

2015-09-24 15.50.22.jpg

 

Le ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des Femmes a labellisé deux initiatives conduites par l’Assemblée des Femmes Occitanie Pyrénées Méditerranée - Observatoire régional de la parité (Photo) :

  • La constitution de cette association, par extension en Midi-Pyrénées, donc à l’échelle de la nouvelle grande région Occitanie, de celle créée en 2000 en Languedoc-Roussillon,
  • La parution d’un nouveau rapport de l’Observatoire régional de la parité consacré à « La féminisation des assemblées intercommunales de la nouvelle région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées ». 

Le travail continu de l’Assemblée des femmes, pour la promotion des femmes dans la vie publique et leur participation à toutes les sphères de décision, politiques, économiques, sociales, est ainsi salué au plan national.  

Les deux initiatives figurent dans le « Plan d’actions et de mobilisation contre le sexisme », décidé par la ministre, Laurence Rossignol, sous l’intitulé « Sexisme, pas notre genre ». Lancée  en septembre dernier cette campagne va se poursuivre jusqu’au 8 mars. Le plan rassemble les actions d’associations, d’entreprises et de collectivités qui contribuent à faire reculer le sexisme et les préjugés, avec des opérations concrètes, enracinées dans les territoires, telles que celles de l’Assemblée des femmes.

 

17 décembre 2016

Impertinence ?

Le Quotidien régional de référence, Midi-Libre, consacre ce matin, outre sa Une et trois pleines pages de photos et  publicités, plusieurs articles à l'élection de Miss France ce soir à l'Arena de Montpellier où l'on attend plus de 8000 personnes. C'est donc un événement important qui mobilise un public nombreux; depuis plusieurs semaines, le Maire, Président de Montpellier Métropole pose avec application entourée du bataillon des candidates  qui vont se disputer le titre : celui de la plus belle femme de France.

Vous comprendrez que ce n'est pas ma tasse de thé. Mais jusqu'ici, j'avais décidé d'observer un silence pudique sur cet événement qui ne sert en rien la cause des femmes; après tout, pourquoi m'exposer aux critiques, les élues locales sont bouches cousues et les parlementaires sont muettes.

Ce  matin le salut vient d'un homme;  le journaliste de l'Agence locale de Montpellier Guy Trubuil, sauve l'honneur dans un excellent billet d'humeur "Miss... au quotidien"  que voici :

Midi-Libre 17 décembre 2016

Miss Midi-Libre 17 decembre 2016.jpg

A ce demander aussi quel impertinent -e  secrétaire de rédaction a placé juste au dessous  "La Phrase" : "Le législateur devrait se pencher sur ces élus qui dilapident l'argent des contribuables".

Et à  croire que ces mots  ne concernent en rien  les  voix de ces femmes  de Guy Trubuil  "fortes, opiniâtres, courageuses, comme ce vendredi, lorsqu'elles ont interpellé le maire et le préfet sur leur inquiétude de mères, de filles, de citoyennes... "

03 décembre 2016

Communiqué de Démocratie 2012 (D12)

D12.png

Dès le lendemain de la décision de François Hollande de ne pas se représenter, Jean-Marie Cambacérès a réuni, le 2 décembre, le Bureau national de D12 qui a adopté le communiqué suivant :

D12 prend acte de la décision du Président de la République de ne pas se représenter en 2017. D12 respecte cette décision mais la regrette. Nous pensons en effet : que son bilan est bon, qu’il était le seul à pouvoir rassembler la gauche et les forces de progrès et qu’il pouvait encore incarner un espoir de succès. Mais le Président de la République devait avoir des informations que nous n’avons pas pour  avoir été conduit à cette décision.

D12 juge avec sévérité et colère, tous ceux qui, dans son camp, depuis le début du quinquennat, au cours des six derniers mois et au cours des 15 derniers jours, l’ont poussé à ce renoncement, sans précédent sous la Vème République.

D12 qui regroupe : des socialistes, des radicaux, des centristes, des écologistes, des gaullistes de gauche… et des hommes et des femmes de progrès n’appartenant à aucun parti, a comme ciment depuis mai 2010 le soutien à François Hollande. Nous ne prendrons donc pas collectivement position pour tel ou tel autre candidat et laisserons à chacune et chacun de nos membres le soin de soutenir qui ils veulent dans le cadre de la primaire de la BAP ou en dehors.

Il ne faut pas se précipiter. Un nouveau Bureau sera convoqué au début janvier 2017, pour fixer la position de D12 : sur la BAP, sur la primaire de la BAP et sur l’avenir à long terme de D12. Le Bureau demande aux adhérents qui le souhaitent d’envoyer, d’ores et déjà, leurs points de vue sur tout cela. Quoiqu’il en soit dès ce soir le Bureau décide de poursuivre son action au moins jusqu’en mai 2017 pour défendre et valoriser le bilan du quinquennat et soutenir le Président de la République, qui peut encore redevenir un recours par ces temps troublés. D12 terminera aussi la diffusion de son livret « Pour un nouvel élan » et finalisera les résultats de sa consultation citoyenne par internet sur ses 30 propositions.

01 décembre 2016

Les Banquièr-e-s à Bercy

IMG_4394 Fabresse Bercy.JPG

C'était mardi 29 novembre à Bercy, autour de François Pérol, Président du groupe BPCE (Banque Populaire Caisse d'Epargne), les Banquières Nicole ETCHEGOINBERRY et Christine FABRESSE (Caisse d'Epargne).

Cette dernière, Présidente du Directoire de la Caisse d'Epargne Languedoc-Roussillon, vient de recevoir dans les salons du 7e étage du Ministère, les insignes de Chevalier de la Légion d'Honneur de Michel Sapin, Ministre de l'Economie et des Finances.

IMG_4393 Fabresse Bercy 2.JPG

Les mêmes, avec l'Alésien Pierre Valentin (à droite), Président du Conseil de surveillance du Groupe (2e Banque française).

Saluons le Quotidien régional de référence Midi-Libre qui n'a pas manqué de souligner cet évènement. Dans son édition d'aujourd'hui....

SCAN Christine Fabresse.jpg

 

 

26 novembre 2016

Conseil d'administration

Le nouveau Conseil d'administration de l'Assemblée des femmes d'Occitanie -Observatoire régional de la parité élu le 24 septembre à Colomiers (Haute-Garonne), s'est réuni à Carcassonne (Aude) le 18 septembre 2016 en présence de Tamara Rivel Vice-présidente du Conseil départemental de l'Aude.

Il a désigné un nouveau bureau intégrant des équilibres paritaires femmes -hommes et des équilibres de représentation territoriale :

IMG_0872.JPG

Photo 1 : de gauche à droite, Marie-Jo Paliès (Aveyron), François Escalé (Haute-Garonne), Françoise Brunel (Gard), Michèle Berthe Monnier (Hérault), Roland Garrigues (Tarn et Garonne)

IMG_0871.JPG

Photo 2 : de gauche à droite, Tamara Rivel, Jacques Montagné (Conseil départemental de l'Aude), Monique Barbe (Aude), Magali Lacube (Ariège), Marie-Josée Aparicio (Aude), Marie-Jo Paliès (Aveyron), François Escalé (Haute-Garonne) 

IMG_0874.JPG

Photo 3 : Christine Pujol, Présidente du Groupe Cité-Hôtels, Carcassonne, Conseillère régionale d'Occitanie et Claude Courrière, ancienne maire de Montolieu (Aude)

Le nouveau Bureau :

Présidente : Geneviève Tapié (Hérault)

Vice-président : Roland Garrigues (Tarn et Garonne)

Secrétaire générale : Monique Barbe (Aude)

Secrétaire général adjoint : François Escalé (Haute-Garonne)

Trésorière : Michèle Berthe Monnier (Hérault)

Trésorier adjoint : François Gimenez (Aude)

Revue de presse :

MIdi Libre-151116.pdf

La Dépêche Grand SUD 19 novembre 2016.pdf

Midi Libre-Region 21 nov. 2016.pdf

Midi-Libre Carcassonne 23 novembre 2016.pdf

L'Indépendant Carcassonne 23 novembre 2016.pdf