statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04 avril 2017

Un quinquenat pour la France

D12.png

Le  Bureau National du Mouvement Démocratie 2012 ( D12) réuni sous la Présidence de Jean-Marie Cambacérès  le  31 mars à Paris, a pris plusieurs décisions à l’unanimité, notamment de défendre à nouveau le bilan du quinquennat de François Hollande puisqu’aucun candidat ne le fait. Vous trouverez donc ci-joint le lien du document complet réalisé par l’Elysée. 
D12 prévoit aussi  un document détaillé contre les propositions du Front National, car il n’y a aucune raison à se résigner à ce qu’il soit automatiquement au deuxième tour et donc il faut le combattre avant le premier tour comme le fait François Hollande plutôt que de se contenter d’appeler à un vote utile résigné.
 
Lien du document

11 mars 2017

A la découverte des "femmes d'action" en terre d'Aude

NewLogoFemmes2017-basique image.jpg

Une viticultrice, une professionnelle du tourisme, une maire et une historienne : voilà les rencontres successives que l’Assemblée des Femmes d’Occitanie Pyrénées Méditerranée propose le 30 mars prochain, dans un programme inédit, de Pieusse à Alet-les-bains, élaboré avec Marie-José Aparicio, vice-présidente de la Communauté de communes du Limouxin.  

Il s’agit de montrer concrètement comment, avec succès, les femmes exercent des responsabilités de chef d’entreprise ou d’élues. L’Assemblée des femmes est mobilisée pour la promotion des femmes dans la vie publique et leur participation à toutes les sphères de décision, politiques, économiques, sociales. Ce périple audois en est l’illustration. 

La journée se déroulera en présence de Christine Pujol, elle-même chef d’entreprise et élue puisque présidente du Groupe Cité-Hôtels et présidente de la commission Emploi-Formation-Apprentissage de la Région Occitanie Pyrénées Méditerranée.

Le programme « Femmes d’action en terre d’Aude » comprend quatre étapes :

  • 11h - Pieusse. Accueil au domaine viticole  de Fourn par Mélanie Robert,   viticultrice, présidente des Jeunes Agriculteurs de l'Aude : présentation de l'entreprise, visite et dégustations des Crus Robert.
  • 12h30 - Quillan. Visite et déjeuner au Village de Vacances  Vayamundo L'Espinet (groupe coopératif) à Quillan. Accueil par Isabelle Devailly, directrice de l'établissement.
  • 15h30 - Alet-les-bains. Réception à l'Hôtel de Ville par Ghislaine Tafforeau, maire, et visite de l'expo « Femmes en Pays d’Aude » (Archives départementales de l’Aude).
  • 16h30 - Alet les Bains. Conférence " Un exemple de femme courage en Languedoc. Face au catharisme ", par Annie Lacombe, licenciée d’histoire, ancienne présidente du Centre d’études cathares René Nelli.

 

 

 

26 février 2017

Christine Angot "M. Hollande, présentez-vous!"

« Monsieur le Président, je vous fais une lettre, que vous lirez peut- être, pour vous demander de ne pas déserter...

« J’espère que vous me lirez et que vous vous présenterez. En trois mois, tout a changé » « Vous avez stabilisé la courbe du chômage, venez inverser celle de la chute »...

http://lejournal.lejdd.fr/epaper/iphone/homepage.aspx#_ar...

24 février 2017

Initiative de la Ville de Saint-Mathieu de Tréviers (Hérault)

La Ville de Saint-Mathieu de Tréviers dans l'Hérault, administrée par Jérôme Lopez, maire, organise le 24 mars 2017 une Conférence inscrite, à l'occasion de la Journée Internationale des droits des femmes du 8 Mars,  dans le cadre du "Mois de la femme".

Une initiative heureuse !

Thème : " La parité en politique : avancées ... et inerties".

St Mathieu de T Affiche.png

    

04 février 2017

Face à un FN haineux et sexiste, le salutaire courage (ou la légitime réaction) de Carole Delga

NewLogoFemmes2016-2.jpg

Spontanément, courageusement, légitimement, la présidente du Conseil régional a fait face aux propos inadmissibles tenus par un élu du Front national, lors de la session publique du 3 février. Carole Delga a immédiatement considéré que la manipulation de l’Histoire et la provocation politique ne pouvaient pas être tolérées, à fortiori dans une enceinte de la République. Cet élu, plus soucieux d’attiser la haine que de respecter la vérité historique, a volontairement porté atteinte à la mémoire et à l’honneur de nombreux parlementaires.

Rappelons les faits. Seize parlementaires (1), députés ou sénateurs, socialistes ou radicaux, élus dans l’actuelle Région Occitanie, ont, le 10 juillet  1940, refusé les pleins pouvoirs au maréchal Pétain. Parmi eux, n’oublions pas les plus illustres de ces grands résistants, sans l'engagement desquels nous ne serions plus certainement en démocratie  : Vincent Auriol (député de la Haute-Garonne), Vincent Badie (député de l’Hérault), Léon Blum (député de l'Aude), Jules Moch, (député de l'Hérault), Paul Ramadier (député de l'Aveyron). Certains, comme Georges Pézières, sénateur des Pyrénées-Orientales, l'ont payé de leur vie. Soulignons que ces treize départements comptaient trois fois plus qu’ailleurs de parlementaires fermement défenseurs de la République. Je ne les oublie pas, Carole Delga non plus ! 

La réaction salutaire de la présidente de la Région est un acte fort, face à l'ignominie de ce parti politique et contre les agressions et les insultes auxquels ses élus se croient autorisés, alors qu’elles sont inacceptables dans un débat démocratique.  

De mon côté, j'en appelle à toutes les femmes ! 

Cet incident de séance a mis en pleine lumière le vrai visage du Front national sur le pouvoir et sur les femmes. Le FN est un parti sexiste  et misogyne.  Il refuse la parité tout en nommant aux responsabilités ses filles, ses  petites filles, pour qu'elles combattent mieux les  droits que les femmes ont conquis de haute lutte. L’extrême droite est prête à les leur arracher : l'indépendance économique, le droit à décider, le droit à représenter,  le droit à disposer de soi, le droit au respect, la lutte contre toutes formes de violences... 

Carole Delga représente ce que le FN déteste et  combat. Elle incarne le pouvoir des femmes. Elle tient sa légitimité de ses seuls mérites républicains.  Elle incarne les valeurs de notre pays. 

(1) Vincent Auriol (Haute-Garonne), Vincent Badie (Hérault), Léon Blum  (Aude), Paul Boulet (Hérault), Georges Bruguier (Gard), François Camel (Ariège), Pierre de Chambrun (Lozère), Henri Gout (Aude), Augustin Malroux (Tarn), Gaston Manent (Hautes-Pyrénées), Jules Moch (Hérault), Louis Noguères (Pyrénées-Orientales), Georges Pézières (Pyrénées-Orientales), Paul Ramadier (Aveyron), Joseph-Paul Rambaud (Ariège), Joseph Rous (Pyrénées-Orientales).