statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22 novembre 2010

Christine Pujol, décorée de la Légion d’Honneur

PHOTO Chirstine Pujol LH.JPGDes petits ramoneurs du Café de l'Arcade de Castelnaudary, à Jaurès, « c'est avec confiance que nous reprendrons la bataille demain », l'hommage prononcé pour une femme d'exception.

CV Christine Pujol 20 novembre 2010.doc

 

08:11 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

19 novembre 2010

La parité dans la sphère économique

A  l'occasion de la publication du Rapport :

« La parité dans la sphère économique du Languedoc Roussillon »,

 

vous êtes cordialement invité(s) à la présentation de l'Observatoire régional de la parité du Languedoc Roussillon, qui aura lieu, le :

 

Lundi 22 novembre 2010

A 11 heures

A l'Hôtel de Région (201, av de la Pompignane ) à Montpellier

Salle Edgar Tailhades

 

En présence de Marion Rabier, doctorante en Science politique,

et de

 

Olga Bernabé

Première élue et Vice-présidente de la CCI de Montpellier (1980/1986)

Past présidente fondatrice de l'Association des femmes chefs d'entreprise (FCE)

Michèle Mercadier

Présidente de l'Union régionale des Centres d'information sur  les droits de la femme (CIDFF)

Vice -présidente déléguée du CESR

Languedoc Roussillon

Christine Pujol

Première élue de la CCI de Carcassonne (1986)

 Vice-présidente depuis 1997

Ancienne présidente du CRT Languedoc Roussillon

 

 

L'Article 1er de la Constitution, modifié le 23 juillet 2008, favorise l'égal accès des femmes et des hommes  « aux responsabilités professionnelles et sociales ».

Dans ce contexte, L'Observatoire régional de la parité du Languedoc Roussillon a passé au crible de la parité les élections aux CCI de 2004 afin d'évaluer, par effet de comparaison avec les résultats obtenus en 2010, le degré d'intégration par les décideurs économiques d'un principe constitutionnel consacré, aussi impérieux que le suffrage universel et la séparation des pouvoirs : la parité dans les responsabilités professionnelles et sociales.

 

En novembre 2008, la Région Languedoc-Roussillon, en signant la « Charte européenne pour l'égalité des femmes et des hommes dans la vie locale »[1] s'est notamment engagée à faire de la participation équilibrée des femmes et des hommes à la prise de décision, un préalable de la société démocratique.

Le présent rapport s'inscrit dans la logique et la continuité de cette politique.



[1] http://www.ccre.org/docs/banner_charter_fr.doc

11:01 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

15 novembre 2010

36 virgule 36

36,36 ce n'est pas la température du Gouvernement après le remaniement, mais l'idée que se fait le Président de la République de la parité : les femmes représentent à peine un gros tiers de l'effectif des ministres de plein exercice, les secrétaires d'Etat, elles ont beau être 3 sur 8, ne siégent pas au Conseil des ministres.

            Ce n'est  certes pas une catastrophe mais un état s'esprit qui a le don de m'énerver : a chaque fois qu'il faut faire, comme ils  le disent « un gouvernement resserré », ce sont les  femmes qui trinquent, rappelez vous les « jupettes ».

            Le problème, c'est que ces pratiques font école même dans les endroits où l'on se croyait préservées.

            Prenons par exemple José Luis Zapatero, le Chef de l'Etat espagnol. A son arrivée en 2004, il nomme 15 ministres dont 8 femmes et une vice -présidente. Vainqueur des élections législatives de 2008, il reconduit un Gouvernement paritaire. Mais quand il remanie parce que cela barde en Espagne à cause de la crise, la vice-présidente est passée à la trappe au profit d'un gros bras du PSOE, et la proportion de femmes ministres est réduite à peau de chagrin.

            Ce qui m'énerve le plus c'est que dès lors, au niveau inférieur des partis chacun se sent autorisé à faire de même.

            Je participais ces jours -ci en  Espagne, où plutôt en Catalogne,  à un Colloque sur « Les Violences Machistes dans le Couple », c'est comme cela qu'ils disent !

            Il y a d'ici fin novembre des élections régionales. Tous les chefs de parti avaient (très joliment en fixant les affiches comme des bannières sur les poteaux d'éclairage des villages) affiché. Eh bien, devinez quelle est la formation politique qui présentait des femmes leader ? Le PP, le Parti populaire qui a de bien minces chances face à Montilla  le président sortant de la Junta de Catalona, et chef charismatique du PSC (Parti socialiste catalan).

            Alors, pour me remettre un peu de cœur à l'ouvrage, j'ai couru voir « Potiche », le dernier film de François Ozon.

18:42 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

10 novembre 2010

Christine PUJOL, Chevalier de la Légion d’honneur

photo christine pujol.JPGChristine Pujol, Présidente de la S.A Cité -Hôtels, recevra les insignes de Chevalier de la Légion d'honneur, le samedi 20 novembre 2010 à Carcassonne.

Cette distinction,  proposée par le Premier Ministre, lui sera remise par Geneviève Tapié, Présidente  de l'Observatoire de la Parité du Languedoc Roussillon, en présence de Jean Caizergues, Président de la CCI de Carcassonne, René Maurice, Président de la Société des membres de la Légion d'Honneur de l'Aude, et Jean-Claude Pérez, Député Maire de Carcassonne.

            Christine Pujol, hôtelière dans la Cité, est vice-présidente de la CCI de Carcassonne depuis 1986. Elle a, depuis près de trente ans, occupé de nombreux mandats économiques, professionnels et syndicaux au niveau local et régional. Membre du Conseil national du  Tourisme, elle a reçu en 2000 la Croix de Chevalier dans l'Ordre national du Mérite.

            Conseillère municipale de Carcassonne de 1995 à 2008, membre du Bureau national du Parti socialiste de 1993 à 1995, membre du Conseil national jusqu'en 2005, Présidente du Comité Régional du Tourisme du Languedoc Roussillon, Mme Pujol avait tenu, dans un souci de non-cumul, à abandonner ses mandats politiques pour prendre en 2008, la présidence nationale de l'Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie (UMIH), le premier syndicat patronal de l'hôtellerie (80 000 membres employant 800 000 salariés).

            Après deux ans de mandats placés au cœur d'une lutte de pouvoir par son prédécesseur,   elle n'a pas souhaité se représenter.

L'Observatoire régional de la parité du LR se félicite de la nomination de cette audoise, une femme de caractère, « dynamique et lumineuse »,  née  au Café  de l'Arcade à Castelnaudary.

Les membres  de l'Observatoire regrettent néanmoins la portée limitée dans l'Aude, du principe de parité hommes -femmes pour les promotions et nominations dans les Ordres nationaux. Ainsi, malgré la décision prise par le Président de la République en 2007,  le département  dénombre moins de 10% de femmes parmi ses effectifs de titulaires de la Légion d'Honneur.

 



[1] 17 heures, Hôtel Mercure de Carcassonne, 18, rue Camille Saint Saëns, Carcassonne.

19:48 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)

09 novembre 2010

« Place aux femmes »

S'il est élu demain pour succéder à Georges Frêche à la présidence de la Région Languedoc Roussillon, Mr Christian Bourquin a décidé de faire « Place aux femmes ». Tout au moins dans son département d'origine, il est président du Conseil général des Pyrénées -Orientales, où une femme, Mme Hermeline Malherbes devrait, législation sur le non cumul de deux exécutifs locaux, à son tour lui succéder.

            C'est une grande première. Mme Malherbes sera la première femme à occuper le fauteuil de présidente du conseil général dans ce département. Elle suit Mme Janine Bardou, première présidente de conseil général en France, qui a présidé le Conseil général de la Lozère de 1985 à 1994. Depuis plus de quinze ans,  les cinq conseils généraux du Languedoc Roussillon n'avaient pas connu de présidentes. Malgré l'avènement de la parité.  

            Les conseils généraux à l'opposé des Conseils régionaux sont les assemblées les moins féminisées de France.

            La décision de Mr Bourquin n'en a que plus de poids, et les mérites de Mme Malherbes sont d'autant plus importants.

            En France, seules cinq femmes détiennent aujourd'hui le pouvoir dans un conseil général. Mme Rachel Mazuir, PS, Ain ; Mme Anne d'Ornano, DVD, Calvados ;  Mme Josette Durieu, PS, Hautes-Pyrénes ;  Mme Marie Françoise Pérols-Dumont PS, Haute-Vienne ; Mme Claude Roiron , PS, Indre et Loire.

            Mme Hermeline Malherbes devrait être la sixième, et la cinquième présidente socialiste.

            L'Assemblée des femmes-Observatoire régional de la parité du Languedoc Roussillon se réjouit de cette promotion. A titre plus personnel, je souligne que mes 40 ans de combats pour la parité menés dans cette région n'auront  peut-être pas été vains.

           

 

 

12:05 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)