statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07 janvier 2012

LA REVUE DE PRESSE DE L'ACTION DE GENEVIEVE TAPIE ET DE L'ASSEMBLEE DES FEMMES DU LANGUEDOC ROUSSILLON

22 juillet 2011

Save the date : Jeudi 8 septembre 2011, « La parité dans la sphère économique du LR » à l’Hôtel de Région à Montpellier.

AssembléeDesFemmes_REGION_logo 1.jpgA l’invitation du Président de la Région, Christian Bourquin, l’Observatoire régional de la parité du Languedoc Roussillon, animé par l’Assemblée des femmes du LR présentera en septembre son nouveau rapport :  « La parité dans la sphère économique du Languedoc Roussillon ».

 

            L’Observatoire régional qui a déjà publié plusieurs études consacrées à la place des femmes dans la vie politique aborde aujourd’hui un sujet neuf.

 

            Il porte ainsi un regard sans précédent sur la place des femmes dans les institutions et organismes comme le conseil économique, social et environnemental régional, les chambres consulaires, les tribunaux de commerce, les conseils de prud’hommes ou encore les sociétés cotes de la région.

 

            Les chiffres et les analyses de ce rapport vous seront présentés lors d’une réunion et d’un tour de table de responsables économiques, auxquel vous êtes invité(e)s :

 

le jeudi 8 septembre à 18 h 30

Salle Edgar Tailhades – Hôtel de Région, Montpellier.

 

Inscriptions vivement recommandées : ecajougla@wanadoo.fr 

Souscription au rapport et paiement de la cotisation possibles :

AG 10 fevrier 2011 bulletin cotisations.pdf

Parité écononomique Bon de souscription Rapport.doc

19 avril 2011

Révolution

AssembléeDesFemmes_REGION_logo 1.jpgL’Union Interparlementaire  (IUP) a envoyé en mars quatre expertes à Tunis pour favoriser la représentation des femmes dans la future Assemblée constituante de la Tunisie dont l’élection est prévue le 24 juillet : universitaires, anciennes parlementaires, dont la française Françoise Gaspard, experte du Comité des Nations Unies pour l’élimination des discriminations à l’égard des femmes (France). Recommandations de la mission d'experts de l'UIP 3.doc

La mission a rappelé à la Commission supérieure pour la réalisation des objectifs de la révolution, de la réforme politique et de la transition démocratique, que la représentation proportionnelle est à ce jour considérée comme le scrutin électoral le plus favorable aux femmes à la condition qu’elle se déroule dans le cadre de grandes circonscriptions, que la parité des listes soit une obligation ainsi que l’alternance. C’est le mode de scrutin qui a finalement été choisi.

« Les Tunisiennes ont raison de s’en réjouir, car ce n’était pas acquis » a déclaré Mme Gaspard. Le scrutin uninominal qui semblait être soutenu par de nombreux membres de la Haute Instance qui devait se prononcer sur la loi électorale aurait été une catastrophe pour les femmes : « Il suffit, pour le comprendre, de se référer à la dernière élection cantonale en France. C’est un scrutin qui favorise les notables. Il a l’avantage de créer un lien de proximité entre les électeurs et l’élu, mais il élimine les femmes ». http://www.egalite-infos.fr

Commentaire de Colette Kréder ancienne Directrice de Polytechnique féminine, l’une des  trois fondatrices (Gaspard, Kréder, Servan-Scheiber) du Réseau Demain la parité : « Et nous, les françaises nous sommes toujours à la traîne» !

Ah bon ?

28 mars 2011

Notre président

La proportion de femmes élues aux élections cantonales d’hier a progressé en trois ans de 0,7% (13, 8% en 2011 contre 13, 1% en 2008)[1]. Cette progression traduit l’effet d’entraînement de la loi du  31 janvier 2007 qui a inauguré en 2008 avec une obligation « paritaire » qui conduit en fait les candidats aux élections cantonales à se présenter aux côtés d’une figurante (sic) ; 86, 2% des conseillers généraux en France sont  désormais des hommes.

            Dans les 5 départements de la Région Languedoc Roussillon (Aude, Gard, Hérault, Lozère, Pyrénées-Orientales), ce sont les catalans qui nous ont, cette fois ci sorti du déshonneur. L’élection d’une femme supplémentaire dans les Pyrénées –Orientales où leur représentation au Conseil général progresse de 3, 2% sauve l’honneur de l’Aude qui perdant une conseillère générale régresse de 2,9% tout en conservant un pourcentage de femme au Conseil général (14, 28%) supérieur à la moyenne nationale.

            Ailleurs, c’est le statut quo.

            Au final, donc, c’est aussi le statut quo au niveau régional : 18 femmes sur un effectif total de 186 conseillers généraux (soit 9, 7%) continueront comme avant à siéger dans les 5 assemblées.

            Ce qui signifie qu’avec une progression régionale égale à zéro il n’est pas pensable d’obtenir un jour la parité. Par contre, en France il y a un espoir : au rythme de 0, 7% chaque 3 ans, on peut espérer l’atteindre dans 52 ans. Soit en 2073 !

            Sauf si la Réforme des collectivités territoriales est appliquée. Puisque l’une des conséquences de la réforme est de diviser par 2 le nombre des élues, dans la Région, la parité dans les Conseils territoriaux ce sera non seulement jamais mais jamais- jamais, et dans notre pays dans le double du temps soit 104 ans,  en 2115.

            Cette démonstration par l’absurde pour vous dire qu’il y a péril en la demeure pour les femmes.

            Sauf si François Hollande, il a proposé hier « de changer les règles des scrutins pour les élections territoriales » décide de s’en occuper. Et devienne par conséquent non seulement le  candidat de l’alternance en 2012, mais aussi notre président.

 



[1] Sources : Observatoire de la parité entre les femmes et les hommes, Service du Premier ministre, Paris.

06 mars 2011

Le bain

Pour vous mettre dans le bain de la Journée Internationale des femmes qui sera célébrée Mardi 8 mars, voici l'analyse de la situation que j'ai livrée Samedi 4 mars à Narbonne au cours du Colloque Egalité hommes-femmes, Regard sur l'Europe Narbonne 4 mars 2011 L'Indépendant.jpg , dans la communication d'ouverture "Etat des lieux de l'égalité économique et politique" qui m'avait été confiée.  Narbonne 4 mars 2011.doc

Narbonnre.doc

Et demain, promis,  je vous reparle des élections cantonales.