statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07 décembre 2010

Force et courage

« Force et courage », c'est Christian Bourquin, le nouveau président de Région Languedoc Roussillon qui le dit sur son blog http://blog66.blogs.com, à propos de son renvoi en correctionnelle pour un délit présumé de « favoritisme » dans le choix d'un prestataire pour la communication du Département des Pyrénées-Orientales. Les faits incriminés datent de 11 ans !

            De manière concomitante, Robert Navarro, son nouveau premier vice-président, le « vice-roi » a écrit la presse,  se voit reprocher par le Parti socialiste d'avoir mené avec l'argent des cartes, une folle vie de nabab aux frais des militants.

            Dernier élément, on annonce ces jours-ci le licenciement par la Direction nationale du Parti socialiste, d'une salariée de la Fédération de l'Hérault, dont le crime principal est d'être dans la vie privée l'épouse du dit Robert Navarro. (Voir, "Le mari de la femme du sénateur", 30 novembre 2010).

            L'aveu vient de Montebourg ce matin (Midi-Libre, 7 décembre 2010). Car s'il y avait un doute sur l'origine de la déferlante tombée ces jours -ci sur le plus haut niveau de l'exécutif régional, le député Montebourg/président de conseil général, blanc héraut du mandat parlementaire unique, assène charge et morale : « le rôle d'un parti c'est de sélectionner ses dirigeants ».

            Peut-être ! Et « avec force et courage » ? Exception faite bien entendu pour la Première d'entre eux.

 

10:12 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

03 décembre 2010

La parité à l'Hôtel de Région (Revue de presse)

La présentation du Rapport " La parité dans la sphère économique"  à l'Hôtel de Région à Montpellier (22 novembre 2010) vue par la presse régionale.

CCI Languedoc Roussillon nov 2010 Revue presse.pdf

06:50 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

02 décembre 2010

Autre style

Le président, le film consacré à la dernière campagne des élections régionales menées par Georges Frêche a été présenté hier en avant première à Montpellier devant un parterre « old school » (Midi-Libre, 2 decembre 2010), notamment composé des salariés du Conseil régional que le film semble mettre en vedette ; ils ont activement participé « perpétuellement attachés qu'ils sont pendant 95 minutes de projection, aux basques de leur héros », à la campagne. Un boulot comme un autre, quoi ?

            Et l'article de Vincent Coste ce matin, me confirme dans l'idée que j'avais exprimée  dès janvier d'une campagne très personnelle, axée sur  Georges Frêche, persuadé par ses collaborateurs que sa personnalité primait sur l'action militante. Cela n'avait pas plu !

            La preuve ? Les colistiers non élus, essentiellement des socialistes qui ont payé de leur exclusion (et accessoirement de leur argent)  le soutien qu'ils ont à l'époque apporté à la liste ne semblent pas avoir été invités.

            La nouvelle présidence agit régulièrement autrement. Normal, c'est un autre style. Qui consacre le principe de la primauté du politique sur les conseillers et l'administration.

08:47 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)