statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04 février 2017

Face à un FN haineux et sexiste, le salutaire courage (ou la légitime réaction) de Carole Delga

NewLogoFemmes2016-2.jpg

Spontanément, courageusement, légitimement, la présidente du Conseil régional a fait face aux propos inadmissibles tenus par un élu du Front national, lors de la session publique du 3 février. Carole Delga a immédiatement considéré que la manipulation de l’Histoire et la provocation politique ne pouvaient pas être tolérées, à fortiori dans une enceinte de la République. Cet élu, plus soucieux d’attiser la haine que de respecter la vérité historique, a volontairement porté atteinte à la mémoire et à l’honneur de nombreux parlementaires.

Rappelons les faits. Seize parlementaires (1), députés ou sénateurs, socialistes ou radicaux, élus dans l’actuelle Région Occitanie, ont, le 10 juillet  1940, refusé les pleins pouvoirs au maréchal Pétain. Parmi eux, n’oublions pas les plus illustres de ces grands résistants, sans l'engagement desquels nous ne serions plus certainement en démocratie  : Vincent Auriol (député de la Haute-Garonne), Vincent Badie (député de l’Hérault), Léon Blum (député de l'Aude), Jules Moch, (député de l'Hérault), Paul Ramadier (député de l'Aveyron). Certains, comme Georges Pézières, sénateur des Pyrénées-Orientales, l'ont payé de leur vie. Soulignons que ces treize départements comptaient trois fois plus qu’ailleurs de parlementaires fermement défenseurs de la République. Je ne les oublie pas, Carole Delga non plus ! 

La réaction salutaire de la présidente de la Région est un acte fort, face à l'ignominie de ce parti politique et contre les agressions et les insultes auxquels ses élus se croient autorisés, alors qu’elles sont inacceptables dans un débat démocratique.  

De mon côté, j'en appelle à toutes les femmes ! 

Cet incident de séance a mis en pleine lumière le vrai visage du Front national sur le pouvoir et sur les femmes. Le FN est un parti sexiste  et misogyne.  Il refuse la parité tout en nommant aux responsabilités ses filles, ses  petites filles, pour qu'elles combattent mieux les  droits que les femmes ont conquis de haute lutte. L’extrême droite est prête à les leur arracher : l'indépendance économique, le droit à décider, le droit à représenter,  le droit à disposer de soi, le droit au respect, la lutte contre toutes formes de violences... 

Carole Delga représente ce que le FN déteste et  combat. Elle incarne le pouvoir des femmes. Elle tient sa légitimité de ses seuls mérites républicains.  Elle incarne les valeurs de notre pays. 

(1) Vincent Auriol (Haute-Garonne), Vincent Badie (Hérault), Léon Blum  (Aude), Paul Boulet (Hérault), Georges Bruguier (Gard), François Camel (Ariège), Pierre de Chambrun (Lozère), Henri Gout (Aude), Augustin Malroux (Tarn), Gaston Manent (Hautes-Pyrénées), Jules Moch (Hérault), Louis Noguères (Pyrénées-Orientales), Georges Pézières (Pyrénées-Orientales), Paul Ramadier (Aveyron), Joseph-Paul Rambaud (Ariège), Joseph Rous (Pyrénées-Orientales).

 

 

Les commentaires sont fermés.