statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25 octobre 2016

Entre ici, Olympe !

received_10206564357821050.jpgÀ l'Assemblée nationale, le 19 Octobre, le Président Claude Bartolone a dévoilé le buste d'Olympe de Gouges dans la salle des Quatre Colonnes. Ainsi, quand il se rendront dans l'hémicycle, les députés passeront entre Jean Jaurès et Olympe, ces deux figures natives de notre terroir mais assassiné pour l'un et décapitée pour l'autre à Paris. Et ce fut une cérémonie bien parisienne que cette inauguration qui avait commencé par l'apposition de plaques commémoratives sur les sièges de trois premières députées parmi les plus emblématiques : Rachel Lempereur, Marie -Claude Vaillant-Couturier et Marie-Madeleine Dienech et qui s'est achevée par des discours à l'hôtel de Lassay, sans que le nom de Montauban ne soit évoqué !

Cependant nous ne bouderons pas notre plaisir car le buste d'Olympe sera la première figure féminine à faire son entrée dans la maison symbole de la démocratie. Il y a des révolutionnaires, des législateurs, des écrivains ,des ministres, il y a des nymphes, des Mariannes mais pas de poétesses ni de grandes représentantes féminines. C'est donc l'auteure de la " Déclaration des droits de la femme " qui aura l'honneur de réparer cet oubli. Afin d'honorer cette mémoire, l'Assemblée nationale a fait réaliser un buste en assemblage de marbres des Pyrénées par deux artistes de talent qui ont remporté le concours : Jeanne Spehar et Fabrice  Gloux qui œuvre pour le Musée Grévin.

Cette cérémonie symbolique et émouvante s'est déroulée en présence de plusieurs parlementaires dont Valérie Rabault, députée du Tarn de Garonne, qui prépare la poursuite de l'édition des œuvres complètes d'Olympe aux Editions Cocagne, on notait la présence d' Yvette Roudy, l'ancienne Ministre des Droits de la femme de François Mitterrand, ainsi que les représentants de l'association des amis d'Olympe de Gouges .Il y avait aussi des collégiens du collège Olympe de Gouges de Puteaux ainsi que des lycéens d'un établissement de la région parisienne qui porte le nom de notre révolutionnaire, celle qui a déclaré que si les femmes montaient à l'échafaud elles avaient le droit de monter à la tribune. Désormais, elle siège dans l'antichambre en une place de choix.

 

Roland Garrigues

Vice-président de l’Assemblée des femmes-Observatoire régional de la parité d’Occitanie/Pyrénées-Méditerranée

Ex député –maire de Montauban (Tarn et Garonne) 

Photo : Roland Garrigues, Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie et Geneviève Tapié, Présidente de l'Assemblée des femmes-Observatoire régional de la parité d'Occitanie/Pyrénées-Méditerranée (Bram, 2 octobre 2015).

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.