statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15 avril 2016

"Dialogue citoyen"

Après l'intervention télévisée "Dialogue citoyen" de François Hollande d'hier, je salue ce matin  (Midi -Libre  du 15 avril 2016) celle  d'Alain Fauconnier. Le Maire de Saint-Affrique (Aveyron) qui a apprécié la prestation du Chef de l'Etat, "je l'ai trouvé très pédagogue", a regretté qu'il n'ai pas évoqué les réformes sociétales qui ont été réalisées. Et, en ce sens, plutôt que faire son "numéro", Léa Salamé,  (ma mère, 88 ans, amie fidèle du Président me confiait, dans un langage très imagé teinté d'occitanismes  ce matin, que  "cette rébéquée"  - traduire "cette insolente" forte en gueule -) aurait fait œuvre utile justement de permettre au Président de la République  de s'exprimer sur ces questions. 

La journaliste a-t -elle- oublié la longue marche des femmes vers l'égalité?

La loi sur l'égalité réelle du 4 août 2014 a constitué une avancée concrète dans la vie privée, la vie professionnelle, et la vie politique des femmes. Cette loi marquera de son empreinte le quinquennat de François Hollande. C'est une loi sociétale et aussi sociale, avec entre autres des dispositions pour l'égalité professionnelle (qui permettent désormais de sanctionner par exemple les inégalités de salaires, les femmes sont encore payées un quart en moins dans l'entreprise), pour les hommes avec le congé parental, pour les femmes victimes de violence (qui accèdent désormais à la possibilité de conserver le domicile conjugal grâce au départ du conjoint violent). La loi ne vise pas l'égalité proclamée comme avant, mais l'égalité réelle. Elle contribue à lutter contre les préjuger sexistes qui nous polluent tous.

" La première qualité", a dit François Hollande, "c'est le courage", et il l'a eu. Parce qu'ici il n'était pas "indifferent" aux inégalités qui frappent encore les femmes tous les jours.

Il nous a dit aussi, "J'ai fait en sorte que nous puissions former 500 000 personnes aux métiers de demain".

Le Conseil régional Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées présidé par Carole Delga, se réuni aujourd'hui à Montpellier. La Présidente va faire voter à l'Assemblée une enveloppe de 9,9 millions d'euros dans le cadre justement de ce plan "500 000 formations".

Je salue avec respect ce type de décision.

Car, je ne puis m'empêcher de m'interroger. Comment le Président de la République pourrait trouver quelque crédibilité auprès des Françaises et des Français,  tant que ses propres "amis" , dits les "frondeurs", affaiblissent les Institutions en harcelant le Chef de l'Etat?  Et fragilisent l'autorité du pouvoir en servant une "guérilla infantile" ? 

IMG_7014.jpgLes efforts de Carole Delga pour soutenir la politique de formation du Président, n'ont pas, non plus échappés ce matin à ma mère, 88 ans.

 

 

 

Les commentaires sont fermés.