statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26 novembre 2015

Soyons Jaurès !

Je vous invite à découvrir l'excellent article de Rémy Pech, Professeur émérite, et ancien président de l'Université Toulouse Jean Jaurès :

Régionales : Soyons Jaurès ! Soyons Carole !  

Il est illusoire de se creuser la cervelle pour imaginer ce que Jaurès aurait pensé, dit, écrit ou fait dans une campagne régionale caractérisée par une offensive sans précédent du FN, surfant sur la xénophobie redoublée depuis l'afflux en Europe des migrants du Proche-Orient. 2015 n'est pas 1895, même si les situations économiques et politiques présentent quelques analogies : le ralentissement de la croissance, le chômage, une opinion inquiète et déçue de la République, tentée par l'abstention ou pire, prête à apporter son soutien aux ennemis de la République. En revanche il n'est pas interdit de se référer aux positions de Jaurès quand il s'agit de principes fondamentaux : la défense de la démocratie, la réfutation des doctrines mortifères de l'extrême-droite. Il est urgent de parer au péril encouru par la République si la droite continue de coller à ces idées tout en affirmant vouloir stopper leur progression !

Par ailleurs, on ne peut qu'être effaré devant l'ignorance ou l'inconséquence de ceux, qui, à gauche, se drapent de plus belle dans la fidélité à Jaurès alors qu'ils le renient quotidiennement. Enfin quoi! Jaurès a sans cesse travaillé à construire l'unité du Parti socialiste, aboutie en 1905 et celle de la gauche entière. Cette dynamique a entraîné la victoire de la vérité et de la justice pour Dreyfus, puis le vote de la grande loi laïque de Séparation, aussi en 1905. Il avait compris qu'il fallait passer outre aux divisions inévitables pour s'unir et préserver l'essentiel : la solidarité, le progrès social, la laïcité, la démocratie. Multiplier les listes au risque de favoriser la droite n'est pas de bonne politique. Critiquer une gestion de la région à laquelle on participe depuis des années n'est guère logique. Jaurès était patient et son combat prit du temps...

Dans l'étape présente, soyons totalement engagés derrière Carole Delga et les candidats de sa liste. Les regards se portent vers notre région occitane qui réunit enfin tant de potentialités. Ne gaspillons pas nos forces dans des querelles inutiles. Sachons-nous regrouper pour triompher de nos seuls adversaires de droite et d'extrême-droite.

Soyons Jaurès ! Et soyons Carole Delga qui est sa digne héritière!

 Rémy Pech

Les commentaires sont fermés.