statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19 novembre 2015

Victor

Je vous laisse découvrir dans cet article de El Païs le destin tragique de Victor Munoz (photo), un très  proche de ma chère amie Claire qui habite rue de Montreuil dans le 11e arrondissement de Paris.

4096x4096-fit.jpg

"Victor avait 24 ans. Le vendredi 13, il était à la terrasse de La Belle Equipe, pour célébrer un anniversaire. Son corps fut l'un des premiers repéré  par les équipes de secours  d'urgence après l'attaque des terroristes. Mais il ne passa pas la nuit. C'est l'une des 129 victimes frappées de mort des attentats qui ont ensanglantés le centre festif de Paris et l'Etat français. (... ) Un autre ami de la bande a été amputé du pied. Une troisième de la jambe. Les trois autres amis  restant survivront avec le traumatisme.

Le père de Victor,  ancien collaborateur de Anne Hidalgo à la mairie de Paris, et aujourd'hui délégué pour la zone Euro-méditerranéenne de Suez se souvient d'un jeune "plein d'optimisme, de projets, curieux  et éduqué dans les valeurs républicaines (...) ; c'était un amoureux de Barcelone, sa ville natale et un fanatique du Barça" (...).

La nuit du vendredi, Munoz (le père de Victor) et son épouse, Dominique Kielemoes adjointe à la mairie du 11e arrondissement, la passeront à courir dans une quinzaine d'hôpitaux à la recherche de leur Victor. Cette nuit là, il était sorti sans papier d'identité. (...)

Le samedi a midi, l'institut de médecine légale les a averti qu'ils détenaient une personne qui pouvait correspondre à leur signalement. La procédure en cas de terrorisme exige que la reconnaissance ne puisse s'effectuer qu'en présence de deux policiers. Ce fût seulement le dimanche qu'ils purent reconnaître le corps de leur fils. "  Il avait une expression calme, il était beau...".

http://internacional.elpais.com/internacional/2015/11/18/...

Les commentaires sont fermés.