statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19 janvier 2014

« Désormais, on ne joue plus avec la loi sur la parité »

 

 « Désormais, on ne joue plus avec la parité » (…) « La loi ne doit plus être bafouée » ! Ce « coup de gueule » de Bruno Le Roux, Président du Groupe SRG, à la Commission des Lois de l’Assemblée nationale à propos du Projet de Loi sur l’égalité entre les femmes et les hommes , a –t-il inspiré les socialistes audois ?

La Fédération audoise du Parti socialiste, une formation politique très dominante dans ce département, vient d’inscrire à son agenda politique la désignation le 31 janvier prochain de ses candidat(e)s aux prochaines élections sénatoriales qui auront lieu en septembre 2014.

photo gisèle jourda.JPG

La première bonne nouvelle c’est que dans un département élisant deux sénateurs au scrutin majoritaire, où aux termes de la Loi du 3 août 2013, l’unique contrainte paritaire est de choisir un suppléant de sexe opposé,  une femme, Gisèle Jourda (photo 1), figure en pôle position parmi les deux seuls compétiteurs aux deux postes de  titulaires, qui décrocheront forcement  tous les deux l’investiture du PS.

La deuxième, c’est qu’à moins d’un « tremblement » de terre, une fois investie, en l’état des rapports de force politiques au sein du corps électoral sénatorial, Gisèle Jourda devrait être forcement élue, et entrer ainsi au palmarès de la première sénatrice en terre d’Aude.

photo Herve Baro.JPG

La troisième, et ce n’est par la moindre, c’est la personnalité de son suppléant, un homme, je vous l’ai dit, parité légale oblige. Hervé Baro (photo 2), maire de Terme, petit village niché dans le Hautes –Corbières, Premier Vice-président et Président du Groupe socialiste du Conseil général de l’Aude a accepté la fonction.

Une initiative qui renforcera Bruno Le Roux dans ses convictions… et que nous saluons.

 

 

           

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.