statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30 octobre 2013

Tenez bon, Monsieur le Président

Outre la joie que nous procure de tels évènements très heureux, la libération des otages, témoigne si besoin était que François Hollande est un grand Chef d’Etat. Et milite dans le sens de son autorité sur la scène internationale.

            Gageons que les Français, aujourd’hui très préoccupés par leurs soucis quotidiens finiront par s’en apercevoir.

            En attendant, à l’instar de Bruno Le Roux que j’ai entendu ce matin à la radio dans ma voiture, je n’ai, avec un immense respect, qu’une seule chose à dire à François Hollande : « Tenez bon, Monsieur le Président ! »

26 octobre 2013

96 Audois à l’Elysée

François Hollande, Président de la République a reçu ces jours-ci  à l'Elysée le groupe formé des 96 Audois, 60 collégiens lauréats du Concours  national de la Résistance et de la Déportation  entourés notamment de leurs professeurs.

            Ainsi, le Président de la République avait tenu à saluer une initiative du Conseil général de l’Aude, « Au nom de le Mémoire ». 

Audois Elysée.jpg

François Hollande aux côtés de André Viola Président du Conseil général de l'Aude à l'Elysée. En rouge au premier rang, Monique Jacomi

 

 Depuis 15 ans, le Département aujourd’hui présidé par André Viola, s’attache à sensibiliser les jeunes audois aux conséquences qu’ont pu entraîner les thèses nazies durant la seconde guerre mondiale.

Cette action, confiée par André Viola à Monique Jacomi, Directrice de la Maison des sports du Département de l’Aude, a permis d’organiser en 15 ans, 15 visites dans des lieux de mémoire en France et en Europe.

Pour cela, Monique Jacomi a reçu le 24 septembre dernier les insignes de Chevalier de l’Ordre national du Mérite. CV Monique Jacomi 24 septembre 2013 Discours.doc

Nous lui renouvelons nos félicitations.

 

Jacomi Florentin sept 2013.JPG

Monique Jacomi (en rouge) aux côtés du dernier survivant du Maquis de Trassanel dans l'Aude et de Gisèle Jourda, sénatrice suppléante de l'Aude

Jacomi Viola sept 2013.JPG

Aux côtes de André Viola, Président du Conseil général de l'Aude au Château de Villegly. A gauche, Monique Barbe, SG de l'Assemblée des femmes du LR, Observatoire régional de la parité du LR

 

21 octobre 2013

Les résultats (2) : les inégalités de pension entre les femmes et les hommes corrigées par la réforme des retraites.

Communiqué de presse de Catherine Coutelle, Présidente de la Délégation des droits des femmes de l’Assemblée nationale

 

Le  Gouvernement a  agi concrètement pour l’égalité femmes – hommes dans la réforme des retraites votée en première lecture par l’Assemblée nationale  : trimestres validés dès 150 heures Smic de cotisations au lieu de 200, report des cotisations non utilisées sur l’année suivante pour valider un trimestre, revalorisation du minimum vieillesse qui concernera au premier chef les femmes, amélioration significative de la situation des agricultrices et des femmes d’agriculteurs, trimestres de congé maternité tous réputés cotisés à partir du 1er janvier prochain, création du compte pénibilité avec engagement du Gouvernement de veiller à établir des critères qui prennent en compte les métiers majoritairement occupés par des femmes.

 Parmi les mesures adoptées pour garantir l’avenir et la justice du système de retraites, l’Assemblée nationale en a également adopté trois relatives spécifiquement à l’égalité femmes – hommes, portées par amendements par les député-e-s de la Délégation aux droits des femmes sur la base du Rapport réalisé par sa présidente, Catherine Coutelle. Ces trois mesures consistent en :

- la réalisation d’un rapport qui devra être remis au Parlement par le Gouvernement avant le 1er mars 2015 quant à l’opportunité d’une part de ramener l’âge de départ à taux plein de 67 à 65 ans et d’autre part de réduire le coefficient de minoration (décote) appliqué par trimestre. Ce rapport permettra de mesurer en particulier les conséquences de la mise en place du taux minoré et du déplacement par la réforme des retraites de 2010 de la borne d’âge de 65 à 67 ans pour les femmes ;

- la responsabilité nouvelle confiée au Conseil d’Orientation des Retraites (COR) de réaliser un suivi des inégalités de pensions entre les femmes et les hommes, et aussi des phénomènes pénalisant les retraites des femmes, notamment les inégalités professionnelles, les temps partiels et l’impact d’une plus grande prise en charge de l’éducation des enfants ;

- un objectif de parité au COR : lorsqu’une assemblée parlementaire ou une organisation sera appelée à désigner plus d’un membre du COR, elle devra procéder à ces désignations de telle sorte que l’écart entre le nombre des hommes et des femmes désignées ne soit pas supérieur à un.

Ces dispositions, adoptées à partir d’amendements parlementaires de la Délégation aux droits des femmes, permettent à l’issue d’un travail fructueux avec le Gouvernement des avancées pour l’égalité femmes – hommes qui améliorent encore le projet de réforme.

 

09 octobre 2013

Les résultats

Ces jours ci, deux (vraies) amies m’ont confié leur inquiétude à propos des impôts de leurs enfants, deux jeunes couples de cadres moyens, parents, chacun à leur tour de deux jeunes enfants. Deux jeunes couples  qui « travaillent comme des fous » !

J’ai compris qu’à travers moi, c’était le Président de la République qui était interpellé.

La réponse de François Hollande se résume en deux mots : « les résultats ». Ainsi s’est-il interrogé lors d’une table ronde sur la formation professionnelle : « Est-ce qu’on va être capable de sortir de la crise, où est-ce qu’on va s’enfoncer dans ce climat de pessimisme et quelquefois de colère et de frustration » ?

Elu Président de la République le 6 mai 2012, François Hollande n’a pris personne au dépourvu. Candidat à l’élection primaire de novembre 2011, puis à la présidence de la République, il avait clairement annoncé ses intentions : les deux premières années du mandat seraient consacrées au redressement des comptes publics, les trois suivantes à la redistribution. François Hollande est dans son tempo ; il fait donc ce qu’il a dit et l’augmentation des impôts qui trouble mes amies s’inscrit naturellement dans le cadre des efforts demandés aux français les moins défavorisés.

Alors, vous me direz, les résultats ?

Il y a d’abord ceux du nombre de formations professionnelles dispensées cette année pour pourvoir les 100 000 emplois ne trouvant pas preneur. Un bon moyen pour lutter contre le chômage, notamment des jeunes. Le Ministre du travail, Michel Sapin, a estimé « nous sommes non plus à 30 000 comme annoncé, mais à 37 000, et nous pourrons atteindre les 40 000 d’ici la fin de l’année ».

Alors, si ce n’est pas encore l’inversion de la courbe du chômage, c’est quand même un « résultat »  qui peut contribuer à créer « le climat » de confiance sur lequel François Hollande compte pour amplifier le redémarrage de l’économie.

En août, (malgré le bug informatique de Pôle Emploi) le chômage des jeunes a reculé sensiblement. C’est aussi un résultat.

Tout comme les Emplois d’avenir. Réservés aux jeunes sans véritable formation professionnelle, l’objectif des 100 000 contrats en 2013 devrait être atteint, et un rapport parlementaire préconise de renforcer l’aide de l’Etat pour les embauches de jeunes des cités sensibles.

A ceux qui restent dubitatifs, ou qui estiment que cela coûte trop cher, je conseillerai de se reporter au quotidien Le Monde du 8 octobre, à la rubrique  « La fierté retrouvée des jeunes en emploi d’avenir ». Johanna Bordier, 22 ans, témoigne : « Je vois que je peux faire quelque chose de ma vie. Pas seulement regarder la télé, passer des coups de fils  aux boîtes d’intérim et sortir le chien ( …), et avec mon copain on commence à discuter appartement. Cela me lance dans l’avenir ».

Placer les jeunes dans l’avenir, c’est leur offrir une vraie chance professionnelle. C’était aussi un engagement du candidat Hollande. Et là aussi, les résultats sont là !