statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27 mars 2013

Amende honorable

AssembléeDesFemmes_logo 2.jpgQue faisaient les député(e)s socialistes le 26 mars dernier ?

Ou se trouvaient-ils au  moment où Christian Jacob et des membres du groupe de l’Union pour un mouvement populaire (UMP) présentaient une motion de rejet préalable sur le projet de loi relatif à l’élection des conseillers départementaux, municipaux et communautaires et modifiant le calendrier électoral ? Autrement dit, tentaient d’assassiner une nouvelle fois la parité ?

Le nombre de députés de droite et de gauche étant comparable au moment du vote de ce texte, la présidente de séance, Laurence Dumont (PS) a du à deux reprises procéder à un « assis/debout » pour compter les députés favorables ou défavorables à cette motion de rejet (AFP).

Ainsi, bien que le PS y soit largement majoritaire, il a la majorité absolue,  l'Assemblée nationale a été à deux doigts de rejeter mardi le projet de loi du ministre de l'Intérieur Manuel Valls instaurant un binôme homme-femme dans chaque canton pour les élections départementales.

Un nouveau coup pour la parité ! Prémédité ? En tous cas pour l’UMP !

Le compte rendu des débats ne permettant pas de connaître les «députés qui s'amusent», c'est-à-dire la liste de ceux qui, par leur absence auraient pu faire tout échouer, soulignons, comme lot de consolation pour le seul  Languedoc-Roussillon (20 députés de la majorité) le rôle actif de police joué par Sébastien Denaja (Hérault, 6e circonscription ) « À vos places ! Madame la présidente, ne comptez pas les députés debout dans les travées ! », ainsi que la participation (musclée ?) de M. Mesquida (Hérault, 5° circonscription) (Compte rendu des débats du 26 mars 2013).

Nous faisons d’ores et déjà amende honorable auprès de  ceux et celles des présents qui ne s’étant  pas manifestés au cours des débats ne figureraient pas dans le Compte rendu.

Le Blog de l’Assemblée des femmes-Observatoire régional de la parité du Languedoc-Roussillon  leur reste bien entendu ouvert pour le faire ! Et manifester ainsi un soutien clair et massif au scrutin bi nominal paritaire !

emc.tapie.genevieve@wanadoo.fr

Les commentaires sont fermés.