statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17 mars 2013

Valse hésitation, pas glissé, et pessimisme au Sénat

 

 Les 13 et 14 mars, les sénateurs ont adopté en seconde lecture le projet de loi de réforme électorale mais en l’amputant de sa disposition phare : l’élection d’un binôme homme-femme au scrutin majoritaire lors des prochaines élections cantonales.
Alors que l’on avait pu croire à un moment que le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, avait réussi à convaincre les sénateurs d’approuver son dispositif réformant les élections cantonales  ces derniers ne votant pas mercredi soir l’amendement de suppression de l’article 2 qui instaure l’élection d’un binôme homme-femme au scrutin majoritaire pour ces élections, les sénateurs ont finalement rejeté le lendemain cet article 2 par 185 voix contre 136.

Valse hésitation de 8 sénateurs de l' UMP et 5 de L'UDI  qui se sont finalement ravisés ? Ils avaient  permis  de reousser   l’amendement de suppression.

Apprécions toutefois à la lumière de leur vote, le mouvement d’ensemble régional des sénateurs et sénatrices de la Majorité  ; tous se prévalent d’apporter en Languedoc-Roussillon leur soutien au Président de la République François Hollande…

 

 Comme suit, et à l’exception d’un pas glissé !

 

Ont voté pour le scrutin binominal paritaire :

Roland Courteau (11),  Françoise Laurent-Perrigot (30) , Robert Navarro (34), Marcel Rainaud (11), Simon Sutour (30), Alain Bertrand (48), Robert Tropeano (34)

 

Ont voté contre :

Christian Bourquin (66)

 

Laissons conclure le Sénateur  Jean-Jacques Mirassou  (Haute--Garonne) : Quel pessimiste ! « La femme est l'avenir de l'homme » !

 

Sources : Sénat, compte rendu des débats.

Les commentaires sont fermés.