statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04 janvier 2013

Haut Conseil

C’est mardi 8 janvier que sera installé par le Premier ministre le Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes. Ce Haut Conseil, placé auprès du Premier ministre animera le débat public sur les grandes orientations de la politique pour l’égalité, notamment en ce qui concerne la lutte contre les violences de genre, la place des femmes dans les médias et la diffusion de stéréotypes sexistes, la santé génésique, l’égal accès aux fonctions publiques et électives et la dimension internationale de la lutte pour les droits des femmes. Il associera des parlementaires, des élus locaux, des personnalités qualifiées, des représentants des associations et des administrations de l’Etat.

            Cette nouvelle instance qui élargi les fonctions de l’Observatoire national de la parité entre les femmes et les hommes, Service du Premier Ministre sera présidée par Danielle Bousquet.

            Mme Bousquet sera installée dans ses fonctions à la tête du Haut Conseil  dès mardi.

            Ancienne députée des Côtes d’Amor de 1997 à 2012,  notamment  vice-présidente de la délégation de l’Assemblée nationale aux droits des femmes, proche de Ségolène Royal, Danielle Bousquet avait défendu la loi sur la pilule du lendemain pour les filles voulue par l’ex-candidate à la présidentielle alors ministre de l’enseignement scolaire dans le gouvernement de Lionel Jospin.

            Mme Bousquet est aussi l’auteure d’un rapport très remarqué,  en tant que présidente de la mission d'information de l’Assemblée nationale sur la prostitution en France. A ce titre, et à l’invitation conjointe de l’Assemblée des femmes-Observatoire régional  de la parité du Languedoc-Roussillon, de la Ville et de l’Agglomération de Montpellier, Mme Bousquet a animé le 29 mars dernier dans la capitale régionale, une conférence/débat sur le thème  « L’abolition de la prostitution est-elle une condition de l’égalité hommes femmes ? ».

Conf prostitution compte rendu avril 2012.pdf

 

 

Enfin, soulignons que la création de ce Haut Conseil s'inscrit parfaitement dans les engagements de François Hollande :  

 

« Un ou une ministre chargé/e de l’égalité femmes/hommes. Oui. Mais rattaché/e au Premier ministre et ayant une vocation interministérielle. Et pourquoi ce - ou cette - ministre doit-il, doit-elle avoir une mission interministérielle ? Tout simplement parce que toutes les politiques publiques doivent intégrer la dimension de l’égalité des femmes et des hommes ».  (Signature du Pacte de l’Egalité par le candidat François Hollande, septembre 2011, Assemblée nationale, Paris).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.