statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17 novembre 2012

Feux présidentiels

AssembléeDesFemmes_REGION_logo 1.jpgDéçue par le Rapport Jospin, « qui ne remet pas en cause le scrutin uninominal, verrou de la parité » et reste muet sur un second verrou, le cumul des mandats dans le temps « au mépris du renouvellement générationnel », l’Assemblée des Femmes, Association nationale fondée par Yvette Roudy,  soutien la proposition du Président du Groupe socialiste de l’Assemblée nationale, le député Bruno Leroux : porter par référendum la question du cumul devant les françaises et les français.

            Une façon très radicale de souligner ce décalage récurrent qui intervient entre les engagements du Président de la République François Hollande et les faits. Concernant la parité, « toutes les grandes instances de la République, l'ensemble des autorités indépendantes, les instances qui s'occupent de régulation et les conseils d'administration des entreprises publiques seront composés selon le principe de parité» ( 40 engagements pour l’Egalité  du candidat François Hollande).

            Prenons à ce sujet les récentes nominations au Conseil d’analyse économique remanié par le Premier ministre. « Resserré » pour plus d’efficacité, le pourcentage de femmes vient d’y passer de 10,7% à 20% … mais comme elles ne sont toujours que 3 à y siéger, le « resserrage » pourrait ici s’apparenter si ce n’est à du « verrouillage », bel et bien ressembler à de l’enfumage.

            C’est bien le problème ! Et les femmes ne sont pas dupes, Le Réseau d’associations féminines Demain la Parité vient de le dénoncer.

            Le Président de la République, certes, il vient de réaffirmer son attachement « au respect de la parité » dans sa conférence de presse du 13 novembre,  n’est pas à l’origine de ces nominations.

            Ce qui n’est pas le cas du Conseil constitutionnel où il partage ce pouvoir avec les Présidents de l’Assemblée nationale et du Sénat.

            Le prochain renouvellement du Conseil constitutionnel prévu au début de l’année 2013 permettra alors de mesurer les puissances des feux présidentiels pour la parité.

A l’issue de dix ans de Droite au pouvoir, et de trois renouvellements, le Conseil Constitutionnel,  est aujourd’hui composé de 82%  d’hommes

Les commentaires sont fermés.