statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07 octobre 2012

François Hollande pour la parité dans les Conseils généraux

 

AssembléeDesFemmes_REGION_logo 1.jpgCommuniqué de presse :

François Hollande pour la parité dans les Conseils généraux

 

 

            A l’occasion des Etats généraux de la démocratie territoriale des 4 et 6 octobre 2012, le Président de la République s’est prononcé avec clarté pour le scrutin bi-nominal paritaire en tant que nouveau mode d’élection des Conseils généraux.

 

            L’Assemblée des femmes-Observatoire régional de la parité du Languedoc-Roussillon se félicite de cette position.

 

            L’Association rappelle qu’elle préconisait l’adoption d’un tel scrutin dès juin 2010 au cours de son audition par la Commission des droits des femmes du Sénat, et par un courrier adressé à la même époque aux Présidents des Conseil généraux de France.

            Elle souligne que seul François Hollande, avant même qu’il ne soit candidat à la primaire socialiste avait apporté dès le mois d’août suivant son soutien à cette proposition. L’engagement de l’actuel Président de la République figure dans les annexes du Rapport d’évaluation publié par l’Observatoire régional sur les élections cantonales de 2011 en Languedoc-Roussillon.

 

            Cet engagement a été par la suite renouvelé par François Hollande en tant que candidat à la Présidence de la République dans une réunion de campagne auprès des élus locaux et territoriaux à Dijon le 6 mars 2012.

 

            L’Assemblée des femmes-Observatoire régional de la parité du Languedoc-Roussillon salue la détermination du Président de la République à l’égard d’une question qui pourrait paraître comme mineure ou secondaire en regard des grands problèmes auxquels la France est confrontée aujourd’hui.

 

            L’Association constate que François Hollande n’a jamais considéré ce mode de scrutin comme une utopie.

 

            Elle souligne que la France a souvent revendiqué l’exemplarité des lois paritaires.

           

            Enfin, l’Assemblée des femmes-Observatoire régional de la parité du Languedoc-Roussillon observe que la volonté et la ténacité paritaires du Chef de l’Etat s’inscrivent dans la République exemplaire qu’il est en train de réaliser.

 

Pour mémoire :

Part des femmes dans les Conseils généraux (renouvellement 2011)

France entière : 13, 8%

Languedoc-Roussillon : 9, 68%

 

Le scrutin bi-nominal, mode d’emploi :

            Le scrutin bi-nominal majoritaire, suppose la diminution de moitié du nombre de cantons et la présentation de deux candidats, un homme et une femme dans chacun d’entre eux.

 

Les commentaires sont fermés.