statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03 octobre 2012

Redressement… paritaire

AssembléeDesFemmes_REGION_logo 1.jpgLe Ministre en charge du redressement productif, Arnaud Montebourg a décidé de nommer dans chaque Région un(e) Commissaire au redressement productif chargé en autres d’anticiper les problèmes des entreprises et de relayer localement sa politique.

            Un dispositif somme toute intéressant qui vise, en démultipliant les moyens de l’Etat une meilleure efficacité.

            La liste des 22 personnalités choisies interroge l’un des engagements pris par François Hollande dans sa campagne, au-delà des mandats et des fonctions politiques,  généraliser la parité homme-femme dans toutes les nominations relevant de l’Etat.

            Un « détail » qui a du échapper à M. Montebourg. Deux femmes seulement figurent parmi les nouveaux Commissaires, représentant moins de 10% des effectifs, un chiffre inférieur à celui des femmes Préfets.

            Quelles sont donc les qualités exigées pour satisfaire à cette fonction de Commissaire au redressement ? Les CV des « impétrants » (pour reprendre M. Montebourg) nous renseignent : Inspecteur du Travail, Ecoles supérieures de Commerce, Ecole nationale du Trésor, DEA en économie et science de gestion, Instituts régionaux d’administration, ESSEC … Bref, autant d’exemples de filières au sein desquelles les femmes sont loin d’être absentes.

            Reste donc pour explication la volonté politique du Ministre et certainement la puissance des réseaux de son entourage.

            Sur les deux heureuses élues, la première est Mme Simone Mielle, DESS de management des entreprises à l’IAE, Commissaire de Champagne Ardenne. Soulignons simplement que la Maire de Reims est une femme, Mme Adeline Hazan, par ailleurs Secrétaire nationale aux droits des femmes du Parti socialiste. Question volonté et réseaux, bravo, elle a certainement (bien) fait le job.

            La seconde, Mme Sandrine Anstend, DEA en économie et science de gestion à l’Université de Nancy a été promue en Lorraine. Est-ce un hasard ? Ou le résultat d’une seconde influence ; celle de Mme Aurélie Felippetti, porte parole du candidat François Hollande, députée de Lorraine et Ministre du Gouvernement Ayrault qui aurait aussi bien fait le job ?

            Question de dire que quand on veut nommer des femmes on peut. Il suffit de se donner la peine de les chercher pour les trouver.

            Sauf à être frappé de cécité.

Les commentaires sont fermés.