statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20 juin 2012

Législatives 2012

" Féminisation... à petits pas" (Midi-Libre, 19 juin 2012)

Midi Libre Législatives 19 06 2012 Région.pdf

19 juin 2012

L'abolition de la prostitution est-elle une condition de l'égalité hommes-femmes?

AssembléeDesFemmes_REGION_logo 1.jpgCompte rendu de la Conférence du 29 mars 2012 à Montpellier, en présence de Gunilla EKBERG, experte du Gouvernement social démocrate suédois, de Danielle Bousquet, Présidente de la mission d'information à L'Assemblée nationale sur la prostitution en France, ainsi que de représentant(e)s d'associations locales.

Conf prostitution compte rendu avril 2012.pdf

15 juin 2012

Elections législatives : une situation inédite en Languedoc- Roussillon

Pour la première fois depuis que les femmes sont éligibles (1944), plus de de 40% de femmes sont présentes au deuxième tour des élections législatives dans 10 circonscriptions sur les 23 que dénombre notre région : 1UMP et 9 PS.

 

L’analyse des résultats du premier tour démontre que  9 de ces candidates sont aujourd'hui –mathématiquement -  en position de l'emporter.

 

Si c'était le cas, le Languedoc-Roussillon, enverraient le 17 juin 2012  en une seule fois  à l'Assemblée nationale autant de femmes députées que la Région a élues en 68 ans.

 

Les 9 femmes députées issues du Languedoc-Roussillon

 

Gilberte Roca, députée du Gard, PC, élue le 21 octobre 1945. Elle figure parmi les 33 femmes élues

députées à la   première Assemblée constituante, réélue de 1946 à 1958, puis en 1962.

Madeleine Laissac, députée de l’Hérault, SFIO,  élue le 17 juin 1951.

Myriam Barbera, députée de l’Hérault, PC, élue le 19 mars 1978.

Adrienne Horvath, députée du Gard, PC,  élue le 19 mars 1978, réélue le 12 juin 1981.

Renée Soum, députée des Pyrénées-Orientales, PS, élue le 21 juin 1981, réélue le 16 mars 1986.

Georgina Dufoix, députée du Gard, PS élue le 16 mars 1986, réélue le 12 juin 1988. Ancienne ministre.

Christine Lazerges, députée de l’Hérault, PS,  élue le 1er juin 1997.

Arlette Franco, députée des Pyrénées-Orientales, UMP, élue le 16 juin 2002, réélue le 17 juin 2007.

Jacqueline Irles, députée des Pyrénées-Orientales, UMP, élue le 17 juin 2007.

 

Sources : Observatoire régional de la parité du L.R.

 

 Une première que l’Assemblée des femmes-Observatoire de la parité du Languedoc-Roussillon tient à souligner.

 

Rappels :

 

La présence des femmes candidates et élues à l’Assemblée nationale, depuis 1958

 

Législature

Proportion de femmes candidates

Proportion de femmes élues

1re (1958-1962)

2,3  %

1,3 %

IIe (1962-1967)

2,4  %

1,7 %

IIIe (1967-1968)

2,9  %

1,9 %

IVe (1968-1973)

3,3  %

1,7 %

Ve (1973-1978)

6,6  %

1,7 %

VIe (1978-1981)

16,3  %

4,0 %

VIIe (1981-1986)

13,1  %

5,5 %

VIIIe (1986-1988)

25,1 %

5,8 %

IXe (1988-1993)

11,9 %

5,6 %

Xe (1993-1997)

19,5 %

5,9 %

XIe (1997-2002)

23,2 %

10,8 %

XIIe (2002-2007)

39,3 %

12,1 %

XIIIe (2007-….)

41,6 %

18,5 %

 

 Poids des hommes élus en Languedoc-Roussillon, XIIIe législature, juin 2007 :

90, 48%.

03 juin 2012

Respect

Dans un récent billet, un Blog proche du Parti socialiste présente les trois candidats aux élections législatives des 10 et 17 juin prochains, qui se réclament de la majorité présidentielle de François Hollande dans la sixième circonscription de l’Hérault.

Deux des candidats sont qualifiés par leur métier, leur appartenance et/ou leur expérience politique. La troisième, c’est une candidate, est présentée comme une « femme battue ».

Cette candidate  est victime d’une violence des partis qui consiste à instrumentaliser les  femmes en leur accordant les plus mauvaises investitures avant de leur faire grief de leurs échecs répétés.

Ainsi, il est aisé de laisser entendre qu’une candidate plusieurs fois « battue » porte en politique la même responsabilité que la femme victime d’un viol qu’elle « aurait bien cherché ».

Mme Roqué mérite davantage de respect.