statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06 octobre 2011

Françoise Gaspard, figure historique de la lutte pour l’égalité des femmes, appelle à voter pour François Hollande

Dès l’annonce de sa candidature, je me suis rangée derrière François Hollande. Il m’est d’emblée apparu comme le plus à même de rencontrer la France, de lui redonner des raisons de croire à un changement possible, de rendre à sa jeunesse espoir et confiance en son avenir. Son expérience politique est un atout décisif dans la bataille politique que la gauche doit, cette fois, gagner. Je me souviens de l’importance que François Mitterrand attachait, avant 1981, comme responsable du PS, à ce qu’il disait avoir appris de la France en la parcourant sans relâche. De la même façon, Premier secrétaire pendant onze ans du Parti socialiste François Hollande, à sillonné l’hexagone et ses territoires ultramarins. Grâce à ses visites aux fédérations socialistes, aux très nombreuses réunions publiques organisées dans les villes françaises, à ses rencontres, à ses discussion avec des citoyens ordinaires – qu’il a su écouter- il a appris à connaître les besoins du pays à un moment critique pour la collectivité nationale et pour ses habitants.

Mais son histoire politique n’est pas seulement celle d’un élu national et local ou d’un responsable d’un parti. Dirigeant du parti majoritaire entre 1997 et 2002 ses constants échanges avec le premier ministre lui ont donné une expérience de la vie publique dans toutes ses dimensions, nationale et internationale.

Sa campagne, à l’occasion de cette élection primaire, renforce mon engagement en sa faveur. Tout en manifestant ses propres priorités, je lui sais gré d’avoir évité toute critique à l’égard des autres candidats, se plaçant d’emblée comme le garant de l’unité de son camp depuis le début de la campagne des primaires. Cela lui permettra de rassembler la gauche et au-delà,  pour devenir ce Président « normal » auquel la France aspire. Comme il l’a récemment déclaré, une présidence normale, « c’est une présidence morale ». Au plan intérieur comme sur la scène internationale la France en a plus que jamais besoin.

Françoise Gaspard

Historienne et sociologue

Ancienne députée-maire de Dreux

Commentaires

je suis d'accord il faut qu'il y ai égalité entre femme et homme
ds certain métier c'est déjà fait je pense chez les sapeurs pompiers
nous avons été très contant d'avoir des femmes car seulement dans les ambulances nous avons déshabiller pour faire les premier soins , certaines femmes sont aussi fortes que certains hommes
au faites je suis un homme

Écrit par : boutaud | 06 octobre 2011

Les commentaires sont fermés.