statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23 juillet 2011

Manu, François et … moi

Dans l’Hebdo, le Magazine Suisse présent au meeting de François Hollande à Barbaira (Aude) le 2 juillet « ma photo est la 2eme, François serrant des mains » !

            Félicitations à Manu,  militant socialiste de Montpellier, médecin de son état et photographe à ses heures qui l'a réalisée et dont j’ai reçu l’article  du journaliste Suisse  ce matin.

            A y regarder de plus près cet article de Antoine Menuisier présent sur le site de la fête ce jour là, souligne une part importante de la personnalité de François Hollande qu’il semble pourtant découvrir :

 

 (…) « Il est une ressemblance, évidente qu’on a peu souligné : François, comme François Mitterrand. Qui « vend » toujours autant de livres après sa mort.

Une femme croit fermement en celui qui, dit-elle est son ami : « Il a la même approche du pays, des Français, qu’avait François Mitterrand. Il connaît la France par cœur. Il connaît toute la France ».

 

            Une femme ?

 

LHHP2011_27_0012_0015_ACTU_OUVERTURE.pdf

22 juillet 2011

Save the date : Jeudi 8 septembre 2011, « La parité dans la sphère économique du LR » à l’Hôtel de Région à Montpellier.

AssembléeDesFemmes_REGION_logo 1.jpgA l’invitation du Président de la Région, Christian Bourquin, l’Observatoire régional de la parité du Languedoc Roussillon, animé par l’Assemblée des femmes du LR présentera en septembre son nouveau rapport :  « La parité dans la sphère économique du Languedoc Roussillon ».

 

            L’Observatoire régional qui a déjà publié plusieurs études consacrées à la place des femmes dans la vie politique aborde aujourd’hui un sujet neuf.

 

            Il porte ainsi un regard sans précédent sur la place des femmes dans les institutions et organismes comme le conseil économique, social et environnemental régional, les chambres consulaires, les tribunaux de commerce, les conseils de prud’hommes ou encore les sociétés cotes de la région.

 

            Les chiffres et les analyses de ce rapport vous seront présentés lors d’une réunion et d’un tour de table de responsables économiques, auxquel vous êtes invité(e)s :

 

le jeudi 8 septembre à 18 h 30

Salle Edgar Tailhades – Hôtel de Région, Montpellier.

 

Inscriptions vivement recommandées : ecajougla@wanadoo.fr 

Souscription au rapport et paiement de la cotisation possibles :

AG 10 fevrier 2011 bulletin cotisations.pdf

Parité écononomique Bon de souscription Rapport.doc

21 juillet 2011

Le NID

AssembléeDesFemmes_REGION_logo 1.jpgDepuis le 16 juin 2011, Geneviève Duché, une universitaire de Montpellier préside en France l’Amicale du Nid. Cette nomination est un honneur pour notre Région.

Membre de l’Assemblée des femmes –Observatoire régional de la parité du Languedoc Roussillon, féministe, fondatrice du  MLF, du Mouvement Citoyennes maintenant, Geneviève Duché a créé en 2002 la mission pour l’égalité entre les femmes et les hommes à l’université Paul Valéry, Montpellier III

 

L’Amicale du Nid (8 établissements en France et 200 salariés) a pour mission :

- d’accompagner les personnes prostituées ou en risque de prostitution et de construire avec elles des alternatives à leur situation

-de faire de la prévention de la prostitution (notamment prévention auprès des jeunes et des étudiants), de la sensibilisation et de la formation sur le système prostitutionnel

 

Pour l’Amicale du Nid qui rencontre plus de 3000 femmes et hommes prostitués par an, la prostitution est une violence et une atteinte à la dignité, les personnes prostituées sont victimes du système prostitutionnel et directement des clients et des proxénètes.

 

Et pour Geneviève Duché, « la prostitution est un produit de la domination masculine et tant qu’elle existera il n’y aura pas d’égalité entre les femmes et les hommes ».

 

08 juillet 2011

Moment d’unité nationale

Dans les tourments de la vie politique les remises de décoration sont des moments précieux d’unité nationale. Hier, dans le Gard, Pilar Chaleyssin Présidente de l’Association des maires du Gard et Maire d’Aubais recevait les insignes de Chevalier de la Légion d’Honneur.

            Ces instants précieux de la vie républicaine  n’excluent pas d’exprimer souvent devant un public choisi un certain nombre de choses, des convictions ; vous me connaissez pour ne pas m’être privée puisque l’occasion m’en été offerte de le faire. Il suffit de trouver le ton.

 

            Car au fond, la vie politique est une question de tempo. Le problème c’est que cela ne semble pas toujours bien compris.

 

            Prenons par exemple ce matin (Direct Montpellier PLUS, 8  juillet 2011) : l’un des « grands élus » (ainsi y en aurait-il des moyens et des petits et peut-être des tout petits ?) s’y exprime. Député, Président de Conseil général,  ami de DSK, il a dans la tourmente que vit ce dernier, reporté son affection sur Martine Aubry. Le fait que nous ne l’approuvons pas ne doit pas nous empêcher de respecter son choix.

 

            Ce choix interroge cependant, si son auteur souhaite rempiler aux élections législatives,  il a fait deux mandats, « les prétendants – à sa succession – sont des nénuphars de la politique » (il n’y a donc pas de féminin à « nénuphar » ?), le double principe de non cumul des mandats et de parité décrété avec force par Martine Aubry à l’ Université d’été  du PS de la Rochelle d’août 2009.

 

            Et dont le respect devrait, en toute logique, faire fleurir les « nénuphars » sur le terreau fertile du Parti socialiste de la 2e circonscription de l’Hérault, et aussi permettre aux « nénuphardes » se s’y épanouir avec splendeur.

 

            Oui mais voila. Martine Aubry a trois faiblesses. La première c’est d’oublier ce qu’elle a promis. La deuxième c’est de vouloir emporter la primaire à n’importe quel prix. La troisième  c’est de penser qu’elle peut conquérir la France hors du rassemblement préalable de son propre camp.

 

            Mitterrand, il a remporté deux présidentielles, avait une autre stratégie : d’abord rassembler son camp, les socialistes, puis rassembler la gauche et rassembler à l’ultime étape les français. François Hollande et Ségolène Royal le savent bien.

 Peux-t-on en vouloir pour autant à Aubry qui ne le sait pas ? Accordons lui  pour excuse, à l'inverse des deux précédents  de n’avoir ni fréquenté, ni réellement  connu Mitterrand.

 

            C’est pareil pour ce « grand élu ».

            Quand il s’oppose à la réintégration des exclus du PS, ils sont encore plus de cinquante, il ferme la porte du rassemblement. C’est bien dommage.

 

            Quand il menace « Si Navarro* revient, je pars ! », c’est un crime. Mais peut-ête qu'il a déjà compris que le sénateur même exclu peut être comme aux régionales l’instrument de la défaite d’Aubry, et de la même façon celui  du rassemblement des socialistes et de la victoire de François Hollande dans tout le Languedoc Roussillon.

 

            Aussi, j’invite respectueusement ce « grand élu », pour lui éviter une nouvelle fois toute déconvenue,  et dans cet esprit « d’unité nationale » que j’évoquais au début de mon propos, la Maison Hollande restant toujours ouverte, à nous rejoindre. Et dans l’intérêt supérieur des socialistes, de la gauche et de notre pays, j'invite le Sénateur Navarro à conserver les clefs et  ne pas se laisser déloger.

 

* Robert Navarro, sénateur de l’Hérault, Premier Vice-président de la Région Languedoc Roussillon, ancien Premier secrétaire de la Fédération socialiste de l’Hérault.