statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30 mai 2011

Doléances à la Deutsche Bank

L’un des ateliers du Congrès de l’association des femmes dirigeantes allemandes (« Verban Deutscher Unternehmerinnen », membre des Femmes Chefs d’entreprises mondiales)  qui avait lieu à  Dresde (Saxe) du 26 au 28 mai 2011 avait pour thème, « Eviter les conflits en établissant le dialogue ». Les travaux visaient la communication interne sur les projets de l’entreprise.

L’atelier avait pour modérateur Tobias Hieronymi, un membre prestigieux du Conseil d’administration de la Deutsche Bank.

Alors, l’occasion étant trop belle, les patronnes allemandes ne se sont pas privées pour orienter le débat comme elles l’entendaient en tançant vivement l’illustre dirigeant de la Deutsche Bank,  interloqué et sidéré de tant d’audace pour  « son manque de confiance aux femmes chefs d’entreprise au moment le plus fort de la crise financière ».

Le 9 février 2011, le patron de la Deutsche Bank, interrogé sur la pertinence d’introduire un quota de femmes dans les Conseils d’administration des entreprises, avait déjà estimé que faire entrer des femmes dans sa direction la rendrait « plus colorée et plus jolie ».

 En France, malgré leurs performances, les entreprises dirigées par des femmes ont du mal à accéder au capital ; les dossiers de financements présentés par les femmes se voient refusés plus de 33% de fois que ceux proposés par des hommes.

Preuve si nécessaire que le machisme bancaire est internationaliste et européen !

Les commentaires sont fermés.