statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30 décembre 2010

Le système de Moscou

Ce matin, le Blog de la Section socialiste de Béziers Centre, http://partisocialistebezierscentre.midiblogs.com, évoque « le triste Noël des socialistes de 1920 », le Congrès de Tours, avait le 29, consacré la scission de ses membres qui allait « donner naissance quelques mois plus tard, au parti communiste ». On sait comment Léon Blum, victorieux du Front populaire de 1936, avait alors décidé de garder la « Vieille maison ». On connaît la suite : les premiers congés payés, la limitation du temps de travail à 40 heures…

            Noël 2010 est bien triste aussi.

            Ainsi, Martine Aubry ne désarme pas. Celle qui ne manque jamais de rappeler le rôle très important qu’elle a joué au cabinet du Ministre du travail dans l’élaboration des Lois Auroux pour renforcer les droits syndicaux et ceux des salariés dans l’entreprise au lendemain de l’élection de François Mitterrand en 1981, celle qui, dans la continuité de l’œuvre sociale de Léon Blum a imposé en France la Loi sur les 35 heures, démontre qu’à l’inverse de son illustre prédécesseur, non seulement, elle viole les actes fondamentaux dont procède son action, mais harcèle les salariés.

            Histoire de lui gâcher les fêtes, vieille ficelle de déstabilisation employée par le patronat,  la permanente de la Fédération de l’Hérault du Parti socialiste vient de recevoir une « lettre de mise à pied » dont les motifs lui seront explicités en janvier, mais qui laisse préjuger non seulement de sa mise à l’écart de la « Vieille maison » héraultaise, mais d’un probable licenciement au motif qu’elle est, je l’ai déjà dit la femme de son sénateur de mari. (Le mari de la femme du sénateur, 30 novembre 2010).

            La dernière Convention du Parti socialiste préparatoire au programme de l’élection présidentielle portait sur « L’Egalité réelle ». Le droit des femmes y était entre autres abordés. Celui de leur égalité professionnelle avec les hommes aussi.

            La mise à pied et le licenciement présumés de Mme Dominique Navarro, puisqu’il s’agit d’elle, vont dans le sens de l’histoire du staff dirigé par Martine Aubry : on fait le contraire de ce que l’on dit !

 

Alors, rajoute le Blog du Parti socialiste de Béziers Centre sur son « Triste Noël », " nous vous disons que votre dictature n'est plus la dictature temporaire qui vous permettra d'aménager les derniers travaux d'édification de votre société. Elle est un système de gouvernement stable, presque régulier dans votre esprit, et à l'abri duquel vous voulez faire tout le travail. C'est cela, le système de Moscou ". (Léon Blum, Congrès de Tours, 1920).

 

10:19 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Licenciée pour être la femme de son mari.....Mise à pied pendant les fetes.... Solférino n'a peur de rien.... Mais attention Martine.... Les militants veillent.... et nous n'oublierons rien !!!

Écrit par : mimilarose | 31 décembre 2010

Solferino ne semble pas plus enclin à respecter le vote des militants que le code du travail, ni que la vie privée. l'article 9 du Code Civil prévoit d'ailleurs que chacun a droit au respect de sa vie privée. Cette mise à pied juste avant les fêtes est indigne . La comparaison qui convient n'est pas Moscou mais Torquemada et l'inquisition .

Écrit par : patrick | 02 janvier 2011

Les commentaires sont fermés.