statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27 décembre 2010

Femmes d'Exception en Languedoc Roussillon

            On peut regretter, et d’ailleurs l’auteur le souligne d’emblée que les premières femmes de notre Région élues à la Représentation nationale, c'est-à-dire en démocratie au cœur du pouvoir politique transformateur, ne figurent pas dans ce « Femmes d’Exception en Languedoc Roussillon » publié par Hubert Delobette aux Editions Le Papillon rouge en octobre 2010*. L’auteur lui-même semble faire amende honorable, citant dans son avant-propos « Gilberte Rocca, gardoise et première députée du Languedoc Roussillon » qui aurait pu mériter de « figurer dans cette galerie de portraits ».

Mais le parti pris est ailleurs.

 Et si « l’hommage au courage » qu’il choisit de rendre à une vingtaine de  Languedociennes, prend le risque de flirter quelquefois avec la petite histoire, le mérite revient à Mr Delobette de sortir des oubliettes des personnalités parmi lesquelles mes préférences vont à Madeleine Brès (première femme médecin en France, elle vient de Bouillargues dans le Gard) ainsi qu’à à Elisabeth Eidenbenz, institutrice née en Suisse qui s’établit dans les Pyrénées Orientales pour aider, après « la défaite des républicains espagnols  »  ceux massivement parqués dans des camps « improvisés à Saint Cyprien, Argeles sur Mer, Le Barcarès, Arles sur Tech, Prats de Mollo, avant d’accueillir de toute l’Europe des victimes fuyant plus tard les persécutions nazies ».

            L’ouvrage de Hubert Delobette ne manque pas d’ interpeller  les politiques dans le sens où les femmes sont généralement oubliées lorsqu’il s’agit de donner un nom par exemple à de nouveaux lycées. Par l’intermédiaire de plusieurs de ses portraits, Hubert Delobette met à mal ce déficit de féminisation généralement évacué  par de péremptoires « impossible, il n’y en a pas » !  

            Je ne peux que conseiller à ces responsables de se procurer cet ouvrage pour mieux se documenter et à Hubert Delobette de parachever son travail par un deuxième tome consacré aux députées et sénatrices du Languedoc Roussillon. Qu’il n’ait crainte ce n’est pas un Bottin que je souhaite lui voir réaliser : depuis 66 ans que les femmes sont électrices et éligibles, seules 14  d’entre elles y ont été amenées  à représenter. Dont 9 à l’Asemblée nationale et 5 au Sénat. Pour combien d’hommes ? Nous dirions en tout près de 300[1].

 

* Femmes d’Exception en Languedoc Roussillon. Hubert Delobette. Editions Le Papillon Rouge, octobre 2010, 288 pages, 19,90 euros.

 

 

 

 

 

 

 

 



[1] In «  Les femmes sur la scène politique régionale. Radiographie de la parité en Languedoc Roussillon » - Rapport de l’Assemblée des femmes- Observatoire régional de la parité du Languedoc Roussillon , doc 87 pages, juillet 2009,

et  « Etre femme en politique au lendemain de la Deuxième guerre mondiales. Madeileine Laissac, première femme députée de l’Hérault » - Mémoire de l’Assemblée des femmes, Observatoire régional de la parité du Languedoc Roussillon, doc 40 pages, février 2002.

12:17 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Cet écart est hallucinant !

Écrit par : Ju | 27 décembre 2010

Et pourtant, les femmes sont elles moins compétentes que les hommes?
bien sur que non, ça ferait tellement de bien un peu plus de femmes à la tete du pays

Écrit par : valérie du camping | 13 mai 2011

Les commentaires sont fermés.