statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25 novembre 2010

Compétences

Au moment où la Région Languedoc Roussillon se penche sur la définition des compétences des membres de son exécutif, il est intéressant de se demander comment sera traduit l'engagement  pris  vis-à-vis des Languedociennes et des Catalanes, par Georges Frêche le 8 mars 2010.

Candidat, en s'inspirant des pratiques de l'Europe du Nord, Georges Frêche, rappelez -vous, il était en pétard par la venue de Martine Aubry le 8 mars 2010 à Montpellier, avait aussi déclaré :

« Je prendrai directement la compétence sur l'égalité des hommes et des femmes, comme l'a fait le Premier ministre social-démocrate suédois Göran Persson[1] lorsqu'il a réellement voulu faire avancer les choses dans son pays ».  

Car l'histoire des droits des femmes démontre qu'a chacune de leurs avancées, il y avait derrière une personnalité politique de premier plan : en France, De Gaulle en 1944 pour le droit de vote et celui d'être élues , Valéry Giscard d'Estaing en 1974 pour la dépénalisation de l'avortement, François Mitterrand en 1983 pour la Loi Roudy sur l'égalité professionnelle, Lionel Jospin en 1999 et 2000 pour la parité...

Et, à l'heure où l'on célèbre la Journée internationale des violences faites aux femmes, il en meurt tous les jours sous les coups de leurs compagnons ou conjoints, la prise en compte de la dimension d'égalite entre les femmes et les hommes par le chef  de l'exécutif régional constituerait une nouvelle garantie après celle donnée dimanche par le Président Bourquin, en faisant élire une femme, Mme Hermeline Malherbes, à la Présidence du Conseil général des Pyrénées Orientales qu'il occupait précedemment.

 



[1] Le leader social démocrate Goran Persson, Premier ministre de Suède de 1986 à 1991, avait été menacé, à l'occasion des élections générales de 1994, d'une liste de femmes montée par les Mouvements féministes suédois qui trouvaient insuffisantes les propositions du Parti social démocrate dans le domaine de l'égalité des hommes et des femmes. Pour désamorcer ce danger politique aux élections législatives, il avait promis un gouvernement paritaire. Ce qui fût fait. Et, il s'était engagé, pour bien montrer que l'égalité homme femme serait une priorité nationale, que redevenu Premier ministre, il prendrait personnellement la compétence sur ces questions. Ce qui fût fait aussi. Goran Persson a dirigé à nouveau le Gouvernement suédois de 1994 à 1996. Au 1er janvier 1997, les femmes représentaient 40, 4% des effectifs du Parlement. Aujourd'hui,  en dehors de toute incitation légale, la Suède dénombre 46,4% de députées ; 40% d'administratrices siègent dans les Conseils d'administration des entreprises et ce pays garantit à l'heure actuelle le meilleur congé parental en Europe.

09:51 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.