statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04 septembre 2010

Pensions de retraite des femmes : l’autisme des pouvoirs publics

Malgré les cris d'alarme de la présidente de la Délégation aux droits des femmes à l'Assemblée nationale, la députée UMP Marie -Jo Zimmermann, malgré les chiffres calamiteux  du Service du Premier ministre à Paris publiés par Chantal Brunel (UMP) en tant que Rapporteure de l'Observatoire de la parité entre les hommes et les femmes, le Gouvernement et  la majorité parlementaire demeurent sourds aux inégalités hommes -femmes dont  la réforme sur les retraites est le miroir grossissant.  

Le  Rapport de Mme Zimmermann présenté le 13 juillet 2010 constate l'effet négatif de la réforme de 2003 sur le montant des pensions des femmes. En 2004, le montant moyen des retraites perçues par les femmes a été de 38 % inférieur à celui des hommes, ou, pour le dire autrement, les femmes ont perçu un montant moyen de retraite égal à 62 % de celui des hommes (1020 euros contre 1636 euros), c'est-à-dire à peine des deux tiers En 2008, les avantages  acquis par les femmes ne représentaient encore, que 58 % de ceux des hommes (soit une retraite moyenne  de 825 euros mensuels contre 1426 euros pour les hommes).

Quant aux chiffres révélés par la responsable du Service du Premier ministre, la députée UMP Chantal Brunel, ils  soulignent que seules 44% des femmes ont effectué une carrière complète contre 86% des hommes et mettent en exergue la pauvreté des plus âgées : les  femmes représentent 57% de l'ensemble des allocataires du minimum vieillesse ; et  parmi les allocataires isolés 73, 8% sont des femmes.

 

Aujourd'hui, la moitié des femmes ont une retraite inférieure à 900 euros contre 20%   des hommes et, en dépit des prétentions du Gouvernement qui estime « que les inégalités du niveau des pensions résultent des écarts persistants dans le déroulement des carrières professionnelles », les projections effectuées par le Conseil d'orientation des retraites (COR) démontrent le contraire. Le report de 65 ans à 67 ans du bénéfice de la retraite à taux plein affectera particulièrement les femmes et la progression de leur emploi à temps partiel (82%  des femmes sont des travailleurs à temps partiel et 30% des femmes actives n'ont pas d'emploi à temps plein contre 5,7% des hommes, évaluation 2010) retentira, parce que l'égalité professionnelle est en panne,  de manière évidente sur le calcul de leur pension. Dans son sixième rapport, le Conseil d'orientation des retraites (COR) a estimé qu'à l'horizon 2040/2050, le montant des retraites des femmes sera toujours inférieur de 30% à celui des hommes.  

 

            C'est pour ces raisons que l'Assemblée des femmes-Observatoire de la parité du Languedoc Roussillon sera mardi 7 septembre aux côtés de toutes celles et ceux qui refusent le projet de réforme des retraites, particulièrement injuste proposé par le Gouvernement.

La Gazette de Montpellier 2 sept 2010 1159-retraites_gazette.pdf

 

10:24 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Nous sommes une minorité maltraitée, une minorité qui représente tout de même la moitié de la population. La question est : pourquoi ne parvenons-nous pas à défendre non droits alors que d'autres lobbies, représentant peut-être 5 ou 6% de la population arrivent infailliblement à imposer leurs vues sur la scène politique?

Écrit par : Agnès Maillard | 05 septembre 2010

Les pouvoirs publics sont bien sourds en effet, mais les syndicats ne seraient-ils pas mal-entendants? Dans les différents textes, ils se penchent beaucoup sur "les jeunes" et "les seniors", mais négligent généralement de rappeler la situation spécifique des femmes (salaires inférieurs, carrières incomplètes, temps partiels "choisis" (?) ou pas, toutes spécificités qui retentissent durement sur le niveau de leurs retraites.

Écrit par : cultive ton jardin | 06 septembre 2010

les pensions de reversions sont inégales en fonction des caisses de retraites (49 caisses), et à l'intérieure de ces caisses de la diversités des régimes.... en plus on soustrait pour la sécu le montant de la retraite perçu par le conjoint survivant ayant travailler donc pour les femmes à simple ressource ayant travailler le montant est moindre et elle ne dispose pas ainsi d'un plus..... Donc pour moi une diminution sérieuse de mon pouvoir d'achat.... les impôts,l' EDF, l'EAU, seront les mêmes. Dans ce Bourg je questionne
les veuves ,elles vivent en silence.... elles ne veulent pas en
parler les enfants quand ils peuvent ou le veulent aident mais si on réforme encore et encore ces lois qu'adviendra -t-il aux femmes particulièrement avec cette cohorte d'inégalité face au travail ,à sa rémunération complètement féminine..... Pas de réforme avant l'égalité du travail et des lois pour tous .. Danièle Engelbach

Écrit par : daniele engelbach | 06 septembre 2010

Je souhaiterais parler de votre blog, dans une émission de "fréquence orange" webradio du Mouvement Démocrate.

Mon émission s'intitule "Paroles de blogs" et cite autant de blogs de loisirs que des blogs politiques.

Accepteriez-vous un contact téléphonique, qui me permettrait de mieux connaître votre action pour mieux en parler?

Bien cordialement

Écrit par : NICOLE | 08 septembre 2010

Les commentaires sont fermés.