statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07 juillet 2010

La parité à la corbeille ?

Les sénateurs ont rejetés hier  le mode de scrutin du conseiller territorial, cet élu que le gouvernement voulait instaurer en lieu et place du conseiller général et du conseiller régional dans le cadre de la réforme des collectivités  territoriale. C'est une nouvelle fois une sévère défaite pour l'exécutif  (Voir «  Rejet du mode de scrutin du conseiller territorial : une sévère défaite pour le gouvernement », 17 juin 2010)),  et un (petit) rattrapage de la parité, puisqu'on en revient à l'introduction d'une dose de proportionnelle.

            Cela signifie que si la dose de proportionnelle, reste comme initialement annoncé fixée à  10%, le pourcentage de femmes tombera de  49% à  moins de 20% dans les Régions, contre 12% si le projet de scrutin uninominal à deux tours concocté par l'UMP n'avait pas été barré par les sénateurs. Bref, moins dure sera la chute, mais chute il y aura !

            Ce n'est  pas  du tout ce que nous avions demandé (Voir « Pour sauver la parité, vive le scrutin uninominal », 16 juin 2010 et « Une occasion unique pour concilier scrutin majoritaire et parité », 18 juin 2010), aux sénatrices et sénateurs du Languedoc Roussillon.

            Certains se sont démenés à réception de notre courrier. Après le Sénateur Navarro (Hérault), - il ne fait pas dans le détail,  « en ce qui me concerne, je reste attaché au scrutin proportionnel tel qu'il est en vigueur actuellement pour les conseillers régionaux. Comme vous le soulignez, ce scrutin a fait ses preuves puisque les Conseillers régionaux issus des élections de mars 2008 dénombrent 47% de femmes et autant de vice-présidentes. J'espère que nous parviendrons à le maintenir, car il en va de la démocratie dans nos territoires... » -, le Sénateur Courteau, prêtant main forte à la Présidente de la Délégation des droits des femmes au Sénat, Michèle André,  propose par sous-amendement au projet de loi Réforme des collectivités territoriales amendement Courteau 28 juin 2010.pdf , « le scrutin majoritaire à deux tours par binôme composé de deux candidats de sexe différent »;  bref, ce qu'au cours de notre audition du 3 juin 2010 au Sénat, nous avions très vivement souhaité.

            Restent les sénateurs Tropéano et Couderc qui ont eu, eux, la courtoisie de répondre à notre lettre.

            Mr Tropéano (Hérault) ne semble pas chaud pour notre système de scrutin binominal (en bref, un  homme et une femme dans chaque circonscription territoriale), il est vrai qu'il est lui-même conseiller général. Cela ne l'empêche pas de constater que « le mode d'élection de conseillers territoriaux, tel qu'il est envisagé, ne fera pas progresser la parité ». C'est peu de le dire ! Réforme territoriales courrier RTropéano 1154.jpg; Réforme territoriales courrier RTropéano 2155.jpg

            Quant à Raymond Couderc, sénateur maire de Béziers, il m'assure (29 juin) qu'il a pris connaissance de mon « courrier, avec la plus grande attention ». Ce dont, bien entendu, nous le remercions, il aurait pu l'envoyer à la corbeille à papier !

            Ce qui me conduit à penser que celles des autres sénateurs interrogés  doit  aujourd'hui déborder.

11:33 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.