statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26 mars 2010

Sectarisme à la Coopol

 

            La coopérative politique du Parti socialiste, La Coopol, elle se définit comme « Le Réseau social du Parti socialiste pour tous ceux qui veulent débattre et agir à gauche » (ce n'est pas une blague !), vient pour la deuxième fois en un mois de claquer la porte au nez à ce militant socialiste dont je vous parlais déjà le 11 mars dans « Oukases et Commandement ».

            Je viens, me signale-t-il, de recevoir le message suivant : « Votre comportement a été de nouveau signalé comme abusif sur le groupe « Violence faite aux femmes ». Coup de froid : aurait-il laissé son épouse, sa compagne, sa conjointe  comme morte sous ses coups ?

            Main non! C'est bien pire : « Vos posts à propos de Geneviève Tapié n'ont à priori pas de rapport avec le groupe et la responsable du groupe ne souhaite pas que vous continuiez à les publier ».  

Si je m'interroge sur le mutisme de la dite responsable, je ne puis croire à son ignorance qui porterait à penser que seule la sphère privée est le lieu d'exaction des violences.

 J'ai peu pour habitude de faire état de mon cas personnel. Mais les faits rapportés par le Réseau Demain la parité le 2 mars (Voir « Le Parti socialiste français s'oppose à  la remise du Prix de l'européenne ayant le plus œuvré pour la parité en 2009, la française Geneviève Tapié », 2 mars 2010), témoignent d'une violence dans la sphère publique, au sein même d'un Parti, qui a fait en son temps, de Mitterrand, à Roudy et Jospin, du droit des femmes le fer de lance de tous ses combats.

            Et ce n'est pas parce que l'actuelle Première secrétaire, alors numéro 2 du Gouvernement Jospin a récusé en 1997  pendant plus de  6 mois toutes les femmes politiques féministes au poste de Secrétaire d'Etat aux droits des femmes, (je pense à Marie-Claude Vayssade, députée européenne pendant 3 mandats ou à Françoise Gaspard, plusieurs fois parlementaire, maire de Dreux célèbre pour avoir bouté le Front national hors des murs de la Ville et initiatrice du mouvement pour la parité) ; ce n'est pas parce que  l'année suivante Martine Aubry à marqué sa résistance  à l'allongement du délais de l'IVG, deux mesures finalement imposées par Lionel Jospin, qu'elle doive l'ignorer. Et balayer d'un trait les travaux d'un corpus de recherche important, sur les violences faites aux femmes en politique, par ailleurs présentés par l'Universitaire Sandra Frey aux journées de la Rochelle en août 2006.

            Que les administrateurs de la Coopol ne le sachent pas n'a rien d'anormal. Leur rôle semble se limiter à celui de Commissaire politique.

Mais qu'ils s'acharnent sur Yves Epain, puisque c'est de lui qu'il s'agit, pour avoir « posté un message sur la nomination de 8 femmes au Conseil régional Languedoc Roussillon », (Voir, « 8 femmes », 24 mars 2010) relève d'un sectarisme « imbécile » selon le mot de Mitterrand.

            Et quand ces mêmes « Commissaires »  suspendent en guise de sanction le compte de Yves Epain jusqu'au 29 mars, je me dis, sans vouloir paraphraser Georges Frêche, qu'au Parti socialiste, nous sommes décidément  retournés à l'école maternelle.

            Avec Martine comme directeur, certainement, car elle pourrait considérer que  Martine directrice d'école maternelle dévaloriserait  sa fonction.

09:57 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

"J'ose dire pourtant que je n'ai mérité
Ni cet excès d'honneur ni cette indignité." (Racine)

Je n'aurais pas soulevé ce lièvre si la liberté d'expression sur la Coopol ne me semblait pas importante.

Ce réseau social est destiné à devenir un des vecteurs de la campagne de 2012, et tout d'abord des primaires, et ce serait une faute lourde de le laisser entre les mains de sectaires, de n'importe quel bord qu'elles et ils puissent être.

Écrit par : Yves Epain | 26 mars 2010

Solidaire à 500%, tu le sais.

Crée donc un compte facebook, Geneviève.
Ce serait autrement mieux que tu interviennes toi-même parfois.

Bisou

Écrit par : la fourmi rouge | 26 mars 2010

Oui, Geneviève, crée un compte.

Écrit par : annie coutaud | 26 mars 2010

Arretez les car ils sont devenus fous ils,ce sont tous ceux qui à Solférino suivent les yeux fermés,accompagnent ou mème parfois précèdent martine Aubry.A lire dans Marianne Internet l'excellent article sur ségolene Royal .Tiens bon Geneviève et continue à distribuer des "gnons" j.montagné

Écrit par : montagne | 27 mars 2010

Les commentaires sont fermés.