statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08 décembre 2009

Mine

Le site Internet de l’Observatoire de la parité  entre les femmes et les hommes, Service du Premier ministre est une mine… d’or. Prenons par exemple la rubrique « Montant  des retenues sur la dotation des partis politiques au titre de la parité en 2007 », en clair le montant des « amendes » payées par chacun pour n’avoir pas respecté la parité aux législatives*. Vous y apprenez que la retenue des Verts est égale à zéro. Bravo ! Ils ont présenté 50, 3% de candidates. Mais comme aucune femme n’a été élue à l’Assemblée nationale (les Verts y sont représentés par 3 députés, Mr Cochet (Paris), Mr de Rugy (Loire Atlantique) et Mr Mamère (Gironde) j’en déduis qu’ils savent mieux compter (ils auront au final empoché chaque année 1 835 250,60 euros) les euros que les éluEs députéEs à l’Assemblée. Dommage !

            J’avais bien eu un doute une année. Au cours d’un déjeuner une importante personnalité régionale du Parti des Verts ne m’avait-elle pas confié, ils venaient de proclamer la parité de représentation femme/homme dans toutes leurs instances, que ces bonnes intentions s’arrêteraient à la porte des élections.

A y regarder de plus près, quant on examine la composition  sexuée des 7 groupes politiques du Conseil régional Languedoc-Roussillon on observe que la représentation des femmes chez les Ecologistes, assez décevante, ne dépasse pas 40%. Seuls deux groupes répondent au critère de parité : le groupe Socialiste et radical, le plus important de l’Assemblée, et le groupe Communiste et citoyen. Rapport bon de souscription.doc

J’étais hier soir l’invitée d’une station de Radio à Montpellier. Un membre de Europe Ecologie figurait dans le panel (tout masculin) d’échange. Et outre que ce jeune homme au demeurant fort sympathique et intelligent faisait de ses 30 ans un programme politique, il croyait ferme, en déçu du Parti socialiste en la vertu de ses nouveaux amis.

Il est vrai que l’herbe semble toujours plus verte dans le pré du voisin.

* Pour mémoire,  la première loi dite sur « la parité » promulguée le 6 juin 2000  prévoit une retenue sur la dotation financière des partis qui ne respecteront pas le principe de parité lors de la désignation des candidats pour les élections législatives.

11:34 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.