statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31 octobre 2009

« Préparer un avenir de justice »

A propos de « Femmes d’honneur » (26 octobre 2009), un ami, appelons le Jean – Claude,  vient de m’envoyer une citation de Jaurès.

             « Ils n’ont pas lutté pour se ménager de vrais honneurs, pour les quelques joies du pouvoir, ils ont combattu pour préparer un avenir de justice. Leur foi, leur ardeur doivent être un exemple ; car c’est cette foi, cette ardeur  qui fait notre force et qui fera la force des générations futures. Et c’est avec confiance que nous reprendrons la bataille demain ».  Jean Jaurès

 

            Je la reprends à mon compte !

11:11 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

30 octobre 2009

Business is business

Selon un classement publié mardi par le Forum économique et social (WEF), l’inégalité de représentation des femmes dans les 500 Conseil d’administration des premières entreprises françaises, un rapport a relevé en juillet qu’elles étaient à peine 8%, s’est creusée encore cette année.

            Le chef de file des députés UMP, Jean-François Copé, a annoncé dimanche le dépôt prochain d’une proposition de loi afin que 40%, puis à terme, 50% des sièges au conseils d’administration des grandes entreprises soient réservés, d’ici 6 ans quand même, à des femmes, avec des sanctions à la clef.

            Mme Parisot, la présidente du patronat français est contre. Elle estime « qu’une campagne de communication vaut mieux qu’une loi pour réduire l’inégalité homme-femmes ».

            De deux choses l’une.

            Où elle n’a jamais examiné de près la place des femmes dans les Conseils généraux dont l’élection n’est pas soumise à la parité légale, ce qui est possible, ou elle se transforme en agent commercial zélé d’agences de publicité, ce qui est possible aussi.

            Car les inégalités hommes-femmes ont beau exister, business reste business.

           

09:42 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)

29 octobre 2009

Merci Monsieur le Président

En examinant le projet de réforme territoriale (Voir « Cela bouge », 23 octobre 2009 et « Réforme territoriale : le Président de la République assassine la parité », 21 octobre 2009), le Conseil d’Etat a considéré « que le mode de scrutin projeté pour cette désignation (celle des futurs conseillers territoriaux) était de nature à porter atteinte à l’égalité comme à la sincérité du suffrage ».

            C’est vrai, il n’est pas allé jusqu’à évoquer l’assassinat de la parité. En revanche,  ses « réserves et observations » à l’égard de la réforme électorale offrent au Conseil Constitutionnel un excellent argument juridique pour réduire en miette le projet gouvernemental. Et chacun sait que le président de cette haute assemblée, Jean-Louis Debré, n’est pas tout à fait un ami du Président de la République. Les femmes pourraient donc dans la foulée en profiter.

            Car mon sentiment, c’est qu’elles ont du souci à se faire !

            Le Canard Enchaîné rapporte comment Nicolas Sarkozy s’en ai pris devant des journalistes au physique de Martine Aubry et de Ségolène Royal, estimant, « heureusement qu’il y a Carla et moi (pour donner une bonne image de la France) ! Vous imaginez, face à Barak et Michèle Obama, Martine Aubry, l’effet que cela ferait ? Ou Ségolène et son… euh André ? »

09:12 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

27 octobre 2009

Devoir de mémoire

Le député maire de Narbonne, Jacques Bascou, a donné le nom de Françis Vals, au nouveau gymnase du collège Jules Ferry de Narbonne.

            Je salue cette initiative qui sort des oubliettes celui qui fut à la fois une grande figure de la politique locale et une star du ballon ovale, Françis Vals. Car, non content d’être l’auteur de l’essai de la victoire qui a fait du Racing Club de Narbonne un champion de France en 1936, Françis Vals, un ancien instituteur de Leucate, était devenu par la suite un acteur politique majeur. Député maire de Narbonne jusqu’en 1971, un temps président du Conseil général de l’Aude, signataire du traité de Rome, parlementaire européen, président de la Commission des finances, président de la Commission du développement, signataire des accords ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique), président du Groupe socialiste européen, il présida aussi le tout jeune Conseil régional Languedoc-Roussillon, élu en 1973 pour la première fois, à la suite des lois sur la décentralisation de 1972.

            J’avais fait, sans le nommer, référence à Françis Vals dans un précédent billet (« Les bonnes feuilles de Midi-Libre … aujourd’hui », 19 septembre 2009) en rappelant le soutien déterminant que Georges Frêche lui avait apporté à l’occasion de cette élection.

            Mal m’en a pris.

            Des commentateurs de la galaxie dite « anti-fréchiste », zélés dans le confort douillet de leur anonymat ont cru bien faire pour servir leurs desseins anti-socialistes de salir la mémoire de celui, je m’en honore qui fût mon ami, Françis Vals.

            Non, Françis n’était pas comme le prétendent ceux qui ne connaissent le Parti socialiste qu’au travers de mémoires doctement écrits, cet « homme de paille » que Georges Frêche aurait en 1973 placé à la Région pour gouverner à sa place. Le dire, c’est insulter sa mémoire et Bascou l’a bien compris.

            Les vrais historiens du PS languedocien vous diraient que les deux hommes, Vals et Frêche avaient du Languedoc –Roussillon une véritable vision. Et que le premier, voyait dans le second, de trente ans son cadet,  celui qui serait le plus à même d’incarner et de porter ses convictions, ses valeurs, et son engagement au service de la Région.

 

11:52 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

26 octobre 2009

Femmes d'honneur

 

Sur le site historique du Malpas à Nissan lez Ensérune, le 24 octobre 2009, le Bureau de l'Assemblée des femmes, Observatoire de la parité du Languedoc-Roussillon, entouré des présidents des Sociétés des Ordres nationaux de la Légion d'Honneur et de du Mérite.DSCN2114.JPG (Voir "l'Assemblée des femmes, Observatoire de la parité à l'honneur", 19 octobre 2009).

 

 

 

 

DSCN2101.JPG

Discours de remerciement, en présence des senateurs René Teulade, ancien ministre de François Mitterrand, et Robert Navarro, vice-président de la Région Languedoc -Roussillon. A droite, l'audoise Jackie Azéma présidente fondatrice du Centre d'information des droits des femmes de l'Aude (Narbonne).

 

 

 

DSCN2111.JPG

Au premier plan, Mme Colette Kréder, ancienne directrice de polytechnique féminine, fondatrice du Réseau Demain la parite et de l'Association Femmes et Sciences. Elle mème un combat pacifique en comptant inlassablement et en mettant notamment à jour la part respective des femmes et des hommes dans les promotions républicaines de l'Ordre du Mérite et de la Légion d'Honneur.

Une manière de ne plus considérer comme "naturelle" mais comme choquante, l'écrasante majorité des hommes là où se prennent les décisions qui concernent toutes et tous.