statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15 octobre 2009

Basse cour … de récréation

Souvent la politique ressemble à la cour de l’école maternelle, vu côté garçons  du temps encore où les élèves des deux sexes étaient séparés de part et d’autre d’une ligne qu’il ne fallait pas franchir. On craignait alors pour les petites filles les bousculades de jeux on ne peut trop « virils ».

            La parité dans les Assemblées élues – les filles et les garçons n’ont pourtant jamais été séparés autour de la table de délibération – semble avoir inversé les choses. Ce sont les garçons qui demandent aujourd’hui « protection ».

            Au Conseil municipal de Montpellier, un élu réclame un garde du corps au maire  pour se prémunir des noms d’oiseaux proférés par un illustre collègue,  non pas à son endroit mais celui d’un tiers qui … ne demande rien.

            Et comme l’élu apeuré n’est ni un naïf, ni un perdreaux de l’année, il préside le Groupe communiste, je me pose la question de ma propre protection. Car comme il est en l’espèce, question de poulets, en tant que socialiste, je pourrais me sentir à mon tour menacée. Par l’intervention du camarade Albert Treint (secrétaire général et membre du bureau politique du Parti communiste) lors de l’Internationale communiste (12 février-4 mars1922) appelant les communistes à « plumer la volaille socialiste ».

 

10:00 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.