statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15 septembre 2009

Déclaration de guerre

Le 23 juillet 2008, la Loi constitutionnelle n°2008 724 de modernisation des institutions de la Ve République a complété l’article 1er de la Constitution, par un alinéa ainsi rédigé : « La loi favorise l'égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives, ainsi qu'aux responsabilités professionnelles et sociales. »

            Ainsi, après la parité politique, l’heure était venue de s’acheminer vers la parité dans les responsabilités professionnelles et sociales. Le Président de la République répondait à un engagement de campagne : modifier la Constitution pour favoriser l'égal accès des femmes et des hommes aux responsabilités professionnelles et sociales dans les élections prud'homales et professionnelles, dans les conseils d'administration des sociétés anonymes, dans les élections des comités d'entreprise et dans les jurys de concours et instances de promotion de la fonction publique.(www.observatoire-parite.gouv.fr)

            On s’attendait alors,  dans l’année suivant l’approbation de la Loi constitutionnelle, comme l’avait fait Jospin en 2000, à l’adoption de la proposition de loi initiée par Mme Zimmerman, députée UMP, en vue notamment « d’instaurer un quota de 40% de femmes dans les conseils d’administration des entreprises du Cac 40  et du secteur public ».

            Oui mais voilà, aujourd’hui, Xavier Darcos, Ministre du travail  allume la mèche : « Les chefs d’entreprises que j’ai rencontrés sont d’accord sur cet objectif de 40% de femmes dans les six ans. Je pense qu’il s’accomplira lui-même, sans que nous soyons obligés d’imposer une contrainte de la loi ». (Le Monde, Dimanche 13 –Lundi 14 septembre 2009).

            Comme pour la parité en politique ? Quand chacun sait que, malgré 4 lois le différentiel d’adjointes au maire varie de 49,2% dans les communes sous incitation légale à 28,4% dans les autres ? (Rapport bon de souscription.doc ). Les mêmes où l’on attend certainement (10 ans après la réforme de la Constitution en juillet 2009) pour reprendre le Ministre, que l’objectif de parité « s’accomplisse par lui-même » ?

            Est-ce une plaisanterie de Mr Darcos ? Ou bien, après les menaces qu'il fait peser sur leurs retraites, une véritable déclaration de guerre aux femmes ?

 

 

07:15 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.