statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31 août 2009

Pas vrai Martine ?

La presse unanime ce matin consacre Martine Aubry, « en patronne », tenez vous bien « taille XXL » du PS. Ouf ! On en avait bien besoin !

Le problème, c’est que toute prise à cette grande affaire, « La Rochelle » a zappé (grave) sur la parité : la participation des femmes aux tribunes des plénières et des ateliers n’y a jamais dépassé 22%, et hier, à la clôture, des quatre personnalités qui entouraient la première secrétaire, toutes étaient masculines : le député-maire de La Rochelle, un homme, le président de la FNESER, un homme, le président du MJS, un homme, le secrétaire national aux Universités permanentes, un homme encore. Un état de fait qui illustre bien que plus on monte dans la hiérarchie des sphères de décision, moins il y a de femmes, même si au PS, à elle seule, « la patronne » fait largement exception !

Mais c’est dans ces ateliers, dans ces plénières que le PS prépare l’avenir. Et quand, dans un cénacle où se traite par exemple des questions de redistribution des ressources et de son corollaire, des inégalités, le problème des retraites des femmes de 40% inférieures à celle des hommes  -1000 euros en moyenne pour les femmes et 1600 pour les hommes- (Voir, « Des menaces pèsent sur les retraites des femmes », 28 août 2009), n’est pas abordé, alors je me dis que la parité a échoué en tant qu’outil pour résorber justement ces inégalités. Normal, vous me direz quand les femmes sont mal représentées !

Parce que même s’il s’agit d’un « raté » de l’organisation, c’est inacceptable !

Et à leur façon, les femmes, suite au communiqué que l’Assemblée des femmes, Observatoire de la parité du Languedoc-Roussillon leur a envoyé, me rappellent aujourd’hui avec force … qu’elles forment bien 52% de l’électorat.

Florilège :

 Annie de Montpellier « oui et puis, on supprimera les quelques avantages des femmes lorsque tous les désavantages auront été résorbés (égalité des salaires...). C'est incroyable ! ».

Dominique (au masculin) « Je partage totalement cette prise de position, et merci pour ces informations régulières… ».

Michèle de Sète « Bravo pour ton intervention sur France Bleu vendredi!!! Quelle arnaque!!! On ne pourrait pas pousser l'argu sur le fait que faire des enfants, ce n'est pas que l'élevage (comme l'argumentent ces père!),  c'est aussi le porter, être affaiblie, risquer des complications, consentir à des relâchements d'organes, des découpages ou coutures sur nos espaces intimes soudain investis d'une mission universaliste, collective et historique!!!;), Allez, on lâche rien!! Quand même pour quelques pères, on ne pourrait pas faire du cas par cas au lieu de sacrifier quelques compensations pour les mères???? ».

Sans parler du commentaire de Juju une habituée de ce blog.

Seule, je ne peux rien. Car la bataille est partout et au quotidien.

Alors, pour revenir à « La Rochelle », c’est Patric Jean, un cinéaste belge et Jean-Pierre Dubois, le président de la ligue des droits de l’Homme (Atelier n° 6 : Le féminisme du XXI° siècle) qui auront le dernier mot : « puisque être féministe c’est vouloir l’égalité des hommes et des femmes, il ne peut y avoir chez les socialistes que des pro-féministes. Mais l’accès à l’égalité étant dévoreuse de privilèges. .. les femmes doivent d’abord compter sur leurs propres forces et ne rien lâcher ! ».

Pas vrai Martine ?

 

L’Assemblée des femmes, Association Loi 1901 fondée par Yvette Roudy, ancienne ministre, a pour objectif la promotion des femmes dans la vie publique et leur participation dans toutes les sphères de décision. Avec l’appui du Président de la Région, Georges Frêche, l’Association Languedoc-Roussillon s’est  donnée les missions d’observatoire régional de la parité  dont les activités  s’inscrivent dans le cadre de la Charte européenne pour l’égalité des femmes et des hommes dans la vie locale. L’Assemblée des femmes, Observatoire de la parité en Languedoc-Roussillon est experte de « L’Observatoire de la  parité entre les femmes et les hommes, Service du Premier ministre » à Paris.

 

Cotisation annuelle : 31 euros.

 

 

 

11:06 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.