statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02 août 2009

La parité, encore et ... toujours!

A propos du redécoupage électoral, la députée de Metz, Marie-Jo Zimmermann présidente de la délégation aux droits des femmes à l’Assemblée nationale ne « peut s’empêcher de constater que les parlementaires de sexe féminin ont été « saquées ». Surtout, quand elles ont du caractère ». Aie ! Je connais la question.

            Et ce n’est pas parce qu’elle est UMP que je vais la contrarier. Outre, qu’elle estime « avoir fait les frais d’un charcutage électoral honteux destiné à l’affaiblir », sa voisine de Moselle, Aurélie Felippetti (PS) ainsi qu’à Paris la Verte Martine Billard ont été logées à la même enseigne.

            Vous me direz que c’est le cas de certains hommes aussi. Jean Glavany, l’ancien chef de cabinet de Mitterrand par exemple ?

            Mais ce qui dans l’affaire me gêne le plus, c’est le possessif  style « la circonscription de Pierre, de Paul ou de Jacques » largement utilisé par les un(e)s ou les autres. Parce qu’à ce compte là, plus besoin d’investiture puisque les jeux semblant déjà fait, les chances de renouvellement du personnel politique sont nulles ou quasiment inexistantes.

            Prenons l’Hérault où deux nouvelles circonscriptions sont créées, par exemple. Pas bête, l’UMP les a taillées à sa main. Restent pour le PS  trois circonscriptions « de tous les dangers » dans lesquelles il a présenté des femmes en 2007. Dans les deux restantes, les sortants, « ils n’auront pas démérités », pas si mal lotis, ne devraient pas trop hésiter à se représenter.

            Et sauf miracle, les chances d’augmenter le nombre de femmes députées dans la région, elles sont deux fois moins qu’en France à siéger au Palais Bourbon, présente tant à droite qu’à gauche, de très minces garanties de bonne fin.

            Une solution existe pourtant. Pour barrer la route à cette « manipulation  qui vise à empêcher l’alternance » dénoncée par le PS, et garantir la parité.

            C’est la généralisation du scrutin de liste proportionnel. Une proposition que le PS au moins ne devrait plus hésiter à reprendre à son compte.

17:45 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Dans le prochain n° d'Osez le féminisme, les militantes du journal s'amusent à démonter l'idée reçue - encore malheureusement trop répandue - selon laquelle : "la parité a mis des femmes incompétentes au pouvoir".

A lire à partir du 1er septembre sur http://www.osezlefeminisme.fr. D'ici là, le n°0, sur les violences, est déjà disponible !

Écrit par : Caroline | 03 août 2009

Les commentaires sont fermés.