statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16 juillet 2009

Révision

Pour répondre à ceux et celles qui me demandent de m’exprimer sur la prestation du chanteur Orelsan, je leur propose de se reporter à ma note du 24 mars 2009 « Printemps de Bourges », dans laquelle à cette date je disais ce que je pensais.

            Je refuse aujourd’hui d’entrer dans la polémique des Mitterrand (Frédéric), Lang et Royal. Car au moins deux d’entre eux siègent ou ont siégé pendant (ou depuis) très longtemps au Parlement. Et à ma connaissance, ni l’un ni l’autre n’a été à l’origine d’une proposition de loi « antisexiste », sur le modèle de la loi « antiraciste », qui aurait pu réprimer ce type de comportement.

            Un projet de loi « antisexiste » avait été présenté par Yvette Roudy, alors Ministre des droits de la Femme de François Mitterrand (le vrai !) au début des années 80. Ce projet de loi qui punissait aussi sévèrement les dénégations sexistes que les dénégations racistes à été combattu au non de la liberté d’expression culturelle. Roudy a déclaré à l’époque « j’ai cru que le ciel me tombait sur la tête » !

            La conclusion maintenant,  c’est que n’importe qui peut faire,  au nom de cette liberté, l’apologie de crime de femmes. Et que désormais, un « Sale p*te » est beaucoup moins grave qu’un « Sale j*if » !

09:26 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

et sans parler des "Sale P*" qu'on entend souvent, ou des "on n'est pas des P*"... et malheureusement, même si des collectifs contre l'homophobie se battent au quotidien contre ces insultes... rien ne change.

Écrit par : Ju | 16 juillet 2009

Pour tendre vers l'égalité réelle et parfaite entre hommes et femmes il suffit de l'écrire dans la constitution.
c'est tout simple mais radical j'en conviens
car dés le lendemain entre autre tous les salaires devraient être mis à égalité.

Écrit par : philippe | 21 juillet 2009

Les commentaires sont fermés.