statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02 avril 2009

La parité en danger

Le projet de réforme des collectivités territoriales proposé par le Comité Balladur au Président de la République met la parité en danger.

    Le remplacement des Conseillers généraux par de nouveaux "Conseillers territoriaux" qui  siègeraient à la fois au Département et  à la Région, porte le risque d'une régression importante de la représentation des femmes dans les Assemblées régionales  élues actuellement au scrutin de liste avec obligation de parité alternée (Loi n° 2003-327 du 11 avril 2003 relative à l'élection des conseillers régionaux et des représentants au Parlement européen ainsi qu'à l'aide publique aux partis politiques). 

    L'élection au scrution uninominal de ces nouveaux  "Elus territoriaux à double casquette" ,  ( "Le scrutin uninominal est un scrutin de gladiateur" selon Edouard Henriot), caractérisé par le principe d'un Homme = un territoire, éliminerait  de nombreuses femmes des Assemblées des Régions où elles ont en moyenne 47,6 % à siéger aujourd'hui.

    L'Assemblée des femmes, Observatoire de la parité du Languedoc-Roussillon, s'associe aux inquiétudes exprimées par l'Observatoire de la parité entre les femmes et les hommes, Service du Premier ministre à Paris, CP- Réforme territoriale.doc, et, au delà des engagements partisans, appellent toutes les femmes démocrates et de progrès à la plus extrême des vigilances.

    Elle rappelle que les Conseils généraux (malgrè la loi du 31 janvier 2007, imposant aux candidats aux élections cantonales de se présenter au côté d'un remplaçant de l'autre sexe, 79,1% des titulaires investis furent des hommes et 79,1% des remplaçants des femmes) comportent  toujours 87,7% d'hommes pour  12, 3% de femmes.

    L'Assemblée des femmes, Observatoire de la parité du LR,  souligne par ailleurs, en raison des chiffres des inégalités Cantonales actualisation 31 mars 2009.doc, des risques d'autant plus importants dans la Région Languedoc -Roussillon  : 94% des élus des départements sont les hommes; ils ne représentent plus que 52%  au Conseil régional.

 

11:15 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

vos avez raison il faut être vigilantes là dessus.
je ne connaissais pas votre blog je le rajoute dans ma blogroll

Écrit par : olympe | 19 avril 2009

Les commentaires sont fermés.