statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19 mars 2009

A quoi rêvent les jeunes filles ?

Selon un sondage réalisé à la fin du mois de février à la demande du Ministère de l’Emploi, des relations sociales, de la famille et de la solidarité*,  les jeunes filles s’inquiètent majoritairement aujourd’hui pour leur job ; elles placent les écarts salariaux et la violence faite aux femmes parmi les deux principales raisons qui les pousseraient à agir en faveur des femmes.

            Un vent de liberté et d’indépendance soufflent sur leurs ambitions. La « femme chef d’entreprise », « la femmes artiste », « la femme exerçant une profession libérale » remportent 82% de leurs suffrages. A l’opposé, 5% d’entre elles optent pour le statut de « femme au foyer ».

            Bref, en 50 ans, un monde (celui décrit par ce fameux Manuel d’économie domestique des années 60, qui prépare les futures maîtresses de maison -Voir, « Soyez prêtes », 8 mars 2009 -, et conseille à la jeune épouse,  dans un Chapitre, « Lorsqu’il a fini de souper » : débarrassez la table et faites rapidement la vaisselle. Si votre mari se propose de vous aider, déclinez son offre car il risquerait de se sentir  obligé de la répéter par la suite et après une longue journée de labeur, il n’a nul besoin de travail supplémentaire. Encourager votre mari à se livrer à ses passe-temps favoris et à se consacrer à ses centres d’intérêt et montrez-vous intéressée sans toutefois donner l’impression d’empiéter sur son domaine. Si vous avez des petits passe-temps vous-même, faites en sorte de ne pas l’ennuyer en lui parlant, car les centres d’intérêt des femmes sont souvent assez insignifiants comparés à ceux des hommes), s’est écroulé.  

            Reste que toujours selon ce sondage, 20% des jeunes françaises d’aujourd’hui demeurent préoccupées par la conciliation vie privée/vie professionnelle. Ce qui prouve qu’elles gardent les pieds sur terre !

 

*Etude réalisée en ligne par l'institut Opinionway auprès d'un échantillon de 565 jeunes filles âgées de 15

à 18 ans, constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d'âge, de catégorie socioprofessionnelle du chef de famille, de région et de commune de résidence et interviewées le 6 et 7 février

2009.

07:42 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.