statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09 mars 2009

Municipales, un an après (1)

 A compter d’aujourd’hui, Midi-Libre propose un nouveau feuilleton. Un an après les élections municipales de mars 2008, la rédaction donne un coup de « Zoom » quotidien sur quelques unes des villes de notre région.  

            L’Observatoire de la parité du Languedoc-Roussillon, animé par l’Assemblée des femmes, a décidé d’y ajouter son grain de sel. Ainsi ce blog vous livrera tous les jours les performances paritaires des communes que Midi-Libre aura auscultées.

            Dans les villes de plus de 3500 habitants, la parité alternée à un près étant obligatoire tant sur les listes que parmi les adjoint(e)s, nous avons défini comme critère, pour évaluer la volonté politique des élu(e)s, la composition sexuée des intercommunalités qu’ils président. Au travers du prisme de la proportion de vice-présidentes sur laquelle ils exercent le pouvoir de nomination. En effet, dans un contexte où la composition des Conseils d’agglomération, échappe aussi bien à toute contrainte législative paritaire, qu’au contrôle politique de leur président(e), - les délégués à l’Intercommunalité sont désignés par les communes adhérentes-, ce critère nous paru le plus pertinent.

 

Narbonne et Carcassonne ouvrent le feu :  

 

Grand Narbonne : 28,57% de vice-présidentes

Communauté d’agglomération du Carcassonnais : 5% de vice-présidentes (moyenne régionale : 12, 79%).

 

C’est donc Bascou à Narbonne  qui marque aujourd’hui le point.

 

Sources : Ministère de l’Intérieur, Préfectures de département, Association des Maires, Communautés de Communes et Communautés d’Agglomération de la Région Languedoc-Roussillon

                                  :

13:53 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.