statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15 février 2009

Le gâchi

            Il veut mettre « la politique familiale au carré », et dénonce une « hypocrisie, le libre choix des femmes », celles qui s’arrêtent de travailler pour profiter -moyennent 550 euros par mois- d’ être payées « à ne rien faire » pendant  les 3 ans d’un congé  dit  parental dont les pères ne profitent pas.  Et tout cela, au  nom de « l’égalité homme-femme » ; c’est le Président de la République qui parle.

            Question hypocrisie, on nous avait déjà annoncé avec force publicité, « le droit de garde – des enfants- opposable », avant d’y renoncer. Il faut dire que le projet consistait en quelque sorte pour un père ou une mère d’un enfant malade qu’on ne pouvait ni confier à la crèche,  ni à l’école, ni même à une amie ou parente de bonne volonté, de le conduire le matin chez le Préfet, à charge à ce dernier de se débrouiller. Aujourd’hui, on nous promet 200 000 places de crèche supplémentaires d’ici la prochaine présidentielle de 2012, pour mémoire,  150 000 de moins que l’engagement de campagne de l’actuel locataire de l’Elysée.

            Notez bien que ce n’est pas difficile. Non de créer des places pour tous ces nourrissons qui font la queue en piaffant sur les listes d’attente de la mairie, du conseil général, ou de la crèche d’entreprise, mais de les exiger avec brio et assurance. Car, la mise en place de ces infrastructures est une compétence non obligatoire des collectivités territoriales. Et si de ce côté-là,  si elles sont loin d’être de mauvaise volonté, elles vont devoir encore se demander comment budgéter  leur reste à payer en dehors des queues de cerises, 6%, que leur promet encore le chef de l’Etat.

            La  question n’est pas là.

            Une vraie politique familiale intègre l’égalité des hommes et femmes. C'est-à-dire qu’elle place les deux parents sur un pied d’égalité, et met au centre de la famille la dimension de la conciliation de la vie professionnelle et familiale.

            Nicolas Sarkozy essaye de nous faire croire que demain, entendez d’ici 2012, la France aura atteint les performances de la Suède. Je vous en ai déjà parlé (Voir « Les gamins avant le turbin », 3 février 2009 ).

            Mais soyons honnête, il n’a pas tout à fait tort. Parce que la France y sera probablement contrainte. L’Union européenne prépare, d’ici 2010,  un projet de Directive pour « Redoubler d’efforts pour mieux concilier vie professionnelle, vie privée et vie de famille»,  (http://ec.europa.eu),  (Voir « C’est Noël », 24 décembre 2008).

            Reste à savoir pourquoi celui qui a présidé l’Europe pendant les derniers six mois ne le sait pas. Du gâchis, je vous dit...

 

Commentaires

quid des places en creche ? des nounous ?
Alors que ce n'est pas le cas, une de mes meilleures amies journaliste en radio qui reprend le boulot après un TRES TRES COURT congés a passé des mois à se trouver une nounou agréée à Montpellier...
alors vous imaginez ce que ca pourrait donner très rapidement !
Pour mettre cette nouvelle disposition en place il faudrait déja avoir les structures pour accueillir les petits ! et ca va prendre des années pour les mettre en place, former du personnel, etc...
encore une fois, c'est le service de l'état qui est déentralisé et les MAIRIES, qui gèrent les crèches, vont accuser le coût dans les impots locaux de tout ca alors que l'état versera moins d'argent dans les congés parentaux... décentralisation déguisée.
et est-ce qu'on écoute les mamans dant tout ca ?
Gene, désolée pour mon "petit" coup de gueule... mais je trouve tout ça assez hallucinant !

Écrit par : Ju | 17 février 2009

Bonjour,

Emploi, formation, santé, retraite, politique familiale, ... : pas facile de concilier toutes ces demandes avec 150 milliards de dettes.
Chacun quémende suivant ses préoccupations, mais finalement plus d'aide ne rime t-il pas avec assistana et imaturité ?

N'avons-nous pas, depuis les années 60, espéré et obtenu trop de l'état puisqu'il subvient à nos carences de citoyen ?

Finalement, es-ce qu'un français ne se comporte t-il pas comme un enfant trop gâté ?

Écrit par : angsthelm | 08 février 2010

Les commentaires sont fermés.