statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09 février 2009

Chacun son rôle.

Dans l’Hérault, l’UMP est traversée de courants. L’un favorable aux femmes, l’autre pas. Et nonobstant les propositions d’amendement à la loi (Voir « Au palmarès de la parité », 24 et 25 octobre 2008 et « Les calculs de Mr Marleix », 26 janvier 2009),  faites par Mr Jean-Pierre Grand, député-maire de Calstelnau-le –lez, une commune de l’Agglomération de Montpellier,  - il demande  qu’à l’occasion du redécoupage en cours, les deux nouvelles circonscriptions soient réservées à des candidatures féminines -, les « loups » de l'UMP ne désarment pas. Avec l’appui du Secrétaire d’Etat, Alain Marleix chargé de ce remodelage, le maire de la Grande –Motte, Stéphan Rossignol et son compère Arnaud Julien, candidat malheureux en 2007 contre le socialiste André Vézinhet à Montpellier, espèrent bien pour 2012, tirer leur épingle du jeu, entendre se faire tailler une circonscription sur mesure.

J’en déduis, que dans l’Hérault, en 2012 comme en 2007, l’UMP est bien décidée à n’investir aucune femme ; le PS en 2007,  avait présenté 3 candidates parmi les 7 aspirant(e)s député(e)s.  

Et que pour faire bonne mesure dans le calcul partisan, à l’Ouest du département, le parti du Président de la République, s'emploie à compliquer les choses  au sortant socialiste  Mr Mesquide, dont le territoire d’élection devrait désormais s’étirer de La Salvetat sur Agoult au Caylar, compter 3 bonnes heures de routes quand le temps est clément. 

Martine Aubry analyse que Nicolas Sarkozy emploie des mots doux pour assener de dures réalités. De son côté, Laurent Fabieux a estimé « qu’il stait plus facile à un député de céder sa place à une dame dans l’autobus, que de lui laisser sa circonscription » ;

 En sa qualité de Président de la République, Nicolas Sarkozy octroie la parité absolue dans les promotions et nominations dans les grands Ordres nationaux, mais en temps que chef de Parti, il veille plus que tout à ses intérêts partisans. Et ces derniers passent dans l’Hérault par le « sacrifice » de Mr Grand et le mépris du rôle que la Constitution assigne à son parti, l’UMP, s’agissant de la parité.

15:42 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.