statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04 février 2009

Courant misogyne

Pour sûr, les petits  camarades tendance misogynes - si, si, cela se trouve encore- vont en avaler leur chapeau : une femme, Johanna Sigurdardottir, vient d’être nommée au  poste de Premier ministre en Islande. Et dans ce minuscule pays, il compte trois fois moins d’habitants que le département de l’Hérault, où les femmes ont été les premières  à obtenir le droit de vote en 1915, les hommes politiques ont désormais intérêt à bien se tenir. Car la nomination de cette nouvelle Première ministre trouve ses raisons « dans l’inconséquence des hommes au pouvoir » ;  le 6 octobre, le système bancaire islandais s’est effondré, plongeant l’île dans une crise sans précédent.

            Notez qu’on  aurait du s’attendre à ce coup de force. Le pays est rude, les femmes aussi, et c’est en Islande, en 1975, que pour la première fois au monde, une femme avait été élue Présidente de la République au suffrage universel. Avant d’accomplir trois mandats.

            Jusqu’ici, en France, elles étaient, comme aurait dit ma grand-mère qui elle même l’était, « trop comme il faut », entendre, trop gentilles, pour imaginer pouvoir sans permission se glisser au premier rang. Mais la présidentielle de  2007, suivi du Congrès de Reims de 2008 étant passé par là, il semble que la « gentillesse » soit prête à marquer le pas. Entendez-vous le bruit sourd du "courant misogyne" qui gronde...

 

07:34 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.