statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27 janvier 2009

Temps complet

Après le couplet sur « l’autoritarisme » de Martine Aubry (voir « Analyse de genre », 16 janvier 2009), voilà qu’on nous fait le coup aujourd’hui de la nouvelle chef de l’opposition « qui-déserte-le-champ-de-bataille »  à l’heure des élections européennes.

Il faut savoir ce que l’on veut.

Se lamenter sur « l’exception française » du cumul des mandats dont le corollaire est l’affaiblissement de la représentation de la France au Parlement européen – majoritaire par son importance numérique au sein du Groupe socialiste, le délégation française a du laisser aux allemands la présidence du Groupe – ou prendre des dispositions pour que le parti de Martine Aubry retrouve son influence à Bruxelles, Strasbourg et Luxembourg.

Et, oui ! Le Parlement européen conserve ses trois sièges et même si ses pérégrinations se limitent aujourd’hui à deux, on peut trouver les raisons de  l’absentéisme de ses membres dans des déplacements qui prennent beaucoup de temps.  

Il faut moins d’une heure pour aller de Lille, la ville dont Martine Aubry est maire, à Bruxelles. On peut donc imaginer que ses détracteurs y ont pensé.

Mais ce qu’ils ont oublié c’est qu’elle ne peut renoncer à des euro-députés à temps complet. Dont acte.

11:06 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.