statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16 janvier 2009

« Analyse de genre »

Dans les régions Sud, les femmes ont accès à la propriété des poulaillers, elles commercialisent elles mêmes et contrôlent leurs revenus, tandis que dans les régions Nord, les hommes ont la responsabilité de la vente et des revenus, les femmes s’occupent de nourrir les poulets. Commentant ainsi les rôles sociaux des hommes et des femmes en Afrique de l’Ouest, le Haut Conseil  à la Coopération Internationale conclut : « Il est plus judicieux de les aider à développer un élevage de porcs, où rien ne s’oppose culturellement à ce qu’elles soient autonomes ». Ce type de démarche appelé « analyse de genre » par les scientifiques précède tout engagement de l’Institution (Voir « Le chiffon rouge », 15 janvier 2009).

            En France, une partie des socialistes ont constitué en décembre une majorité autour de Martine Aubry élue Première secrétaire à l’issu du Congrès de Reims de novembre 2008. Et, dans un objectif durable de développement, ils se sont engagés à réformer leur parti sous sa direction.

            Une « analyse de genre » préalable à la constitution du Secrétariat national aurait permis certainement de mettre en lumière que la prééminence du masculin sur le féminin caractérise les sociétés humaines et que « l’esprit humain a une tendance à hiérarchiser et à s’opposer »*.  Et éviter que la rénovation du Parti socialiste se heurte à des considérations éculées sur le caractère « autoritaire » de la Première secrétaire qui n’a pas à se résigner comme ces femmes africaines à élever des porcs alors qu’elles préfèrent les poulets.

 

* Selon Françoise Héritier, anthropologue

10:38 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.