statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06 janvier 2009

Eau bénite

Yvette Roudy, ancienne ministre des Droits de la femme dans les gouvernements Mauroy et Fabius de 1981 à 1986, m’a souvent raconté comment le « lobby » du Vatican, - auquel François Mitterrand n’était pas insensible -  lui mettait des bâtons dans les roues chaque fois qu’elle entreprenait d’améliorer l’accès des femmes à l’interruption volontaire de grossesse (IVG), ou à une meilleure information sur la contraception. Martine Aubry, membre du gouvernement Jospin (1997/2000) a aussi été confrontée à ce même type de résistance lorsque la gauche a voulu allonger les délais de l’IVG. En définitive, les deux femmes ont tenu bon et ont pu réformer.

Le Vatican n’a pas lâché prise. Toujours violemment hostile à la contraception, il a compris que s’il voulait arriver à ses fins, ces femmes opiniâtres étant malgré tout arrivé à se faire élire, et donc à rallier l’opinion – Mme Roudy, et ce n’est pas une blague a été députée maire de Lisieux, haut lieu, comme chacun sait de pèlerinage-, il fallait contourner la difficulté, puisque sommes toutes l’interdiction de l’usage de la pilule et du préservatif faite il y a quarante ans aux catholiques n’avait pas porté les fruits attendus. Et il a trouvé en enfourchant le cheval de bataille de l’environnement. Pensant certainement que la large adhésion de ses ouailles  au développement durable –qui peut être contre ?-, serait plus efficace que l’injonction du pape.

Et donc, aujourd’hui de dénoncer « les effets dévastateurs depuis des années de la pilule sur l’environnement (…) causés par les tonnes d’hormones relâchées dans la nature à travers les urines des femmes qui la prennent ». Et d’affirmer, pour faire bon poids auprès de vous messieurs, « qu’une cause non négligeable de l’infertilité masculine –marquée par une baisse constante du nombre de spermatozoïdes chez l’homme- en Occident est la pollution environnementale provoquée par la pilule ».

Ce que bien entendu –ouf ! – les scientifiques ne confirment pas, « les hormones contenus dans la pilule sont présentes partout … ».  Dans l’eau bénite aussi ?

  

18:27 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.