statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03 janvier 2009

La parité contrariée

37,30%, c’est la proportion des femmes dans les instances dirigeantes de la Fédération de l’Hérault du Parti socialiste après les votes du Congrès de Reims. Un taux de représentation  assez loin de la parité, mais à peine inférieur aux prévisions statutaires qui fixent « au moins 40% de femmes » sur les listes ; une disposition qui s’inspire du principe de « démocratie paritaire » proposée par le Conseil de l’Europe et dont l’objectif affiche pour les scrutins proportionnels « pas moins de 40 et pas plus de 60% de candidats d’un même sexe ».

A y regarder de plus près, dans l’Hérault, ce n'est pas Navarro*, mais les secrétaires de section qui plombent les chiffres de la parité.

Le Conseil fédéral est composé de 100 membres, répartis en deux collèges, celui des militants (66 membres+ le premier secrétaire) et celui des secrétaires de section (33). Et  si les objectifs de « démocratie paritaire » sont parfaitement atteints dans le premier collège (49,23%), le deuxième accuse un déficit de représentation féminine si important (18,18%) qu’à l’instar des premiers secrétaires fédéraux (10% de femmes au niveau national),  seule la rareté des femmes secrétaires de section peut expliquer. Si bien que je crois qu’elles y siègent toutes. Et comme toutes viennent du côté de Montpellier, il faudra sérieusement envisager côté Béziers de faire sauter ce « plafond de verre », invisible mais infranchissable qui rend le passage au niveau supérieur impossible pour les femmes. Pour éviter entre autres à la Fédération de l’Hérault de se voir obligée de contrarier la parité.

 

* Premier secrétaire fédéral du PS

* Sources : « Avenir 34 »- Numéro 87, décembre 2008 – Bulletin d’information de la Fédération de l’Hérault du Parti socialiste.

 

12:52 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

De plus en plus curieux comme raisonnement.
Bientôt il sera interdit aux hommes de militer car ces dames ne veulent rien faire…
Bonne année pour le militantisme sans ostracisme.

Michel

Écrit par : Michel | 03 janvier 2009

Les commentaires sont fermés.