statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29 décembre 2008

Gentleman et Officier

Au bal du Nouvel An (voir « Au bal du Nouvel An », 27 décembre 2008), c’est Damien qui conduira Hélène pour la première valse. Le président du conseil général du Gard, Damien Alary a décidé, en annulant « tous les vœux cette année, aux personnalités, aux institutions, au personnel (…) », de renoncer à ces cérémonies au cours des trois dernières années de son mandat (Midi-Libre, 29 décembre 2008). Et, parfait gentleman, il place ces économies dans une « grande action de solidarité, en faveur de l’égalité des chances des hommes et des femmes ».

Logique. Mr Alary est aussi premier vice-président du conseil régional Languedoc-Roussillon, dont le patron, Georges Frêche a signé en novembre la « Charte européenne pour l’égalité hommes femmes dans la vie locale » (http://www.ccre.org) (voir « Le compte », 29 novembre 2008). Et bon Officier, Damien Alary applique dans son département le principe du « gender budgeting », une recommandation prévue à l’article 5 de la Charte, qui, pour faire simple consiste à répartir les recettes et les dépenses d’une collectivité en promouvant l’égalité des deux sexes.

Une proposition formulée par l’Assemblée des femmes, Observatoire de la parité du Languedoc-Roussillon dans un Manifeste* adressé le 8 mars 2004 aux candidats aux élections régionales qui préconisait « l’établissement du  budget de la région selon  une perspective de genre, c'est-à-dire interprétant en terme financier les impacts différenciés des politiques régionales sur les hommes et sur les femmes, au moyen notamment du financement de correctifs (actions positives par exemple) destinés à rétablir les équilibres ».

 

* Elections régionales : les femmes s’en mêlent ! Manifeste de l’Assemblée des femmes « Pour une pratique renouvelée du pouvoir et de la démocratie en Languedoc-Roussillon » (Mars 2004)

 

 

 

 

11:36 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.