statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15 décembre 2008

De Narbonne

C’est demain que se tient à Paris la première réunion du nouveau  Bureau national du Parti socialiste après le Congrès de Reims.

            J’ai lu dans la presse des Pyrénées-Orientales que selon un élu important de ce département qui n’y a pas retrouvé sa place, il s’agissait d’une simple instance dont le rôle se limitait à « l’administration du Parti » : son activité serait en quelque sorte identique  à celle du bureau de l’état civil ou à celui des cartes grises de votre mairie ou de la préfecture de votre département.  

            Fadaises ! Car c’est bien au Bureau national que s’opèrent les choix politiques majeurs et se négocient in fine les investitures aux élections d’importance nationale, et c’est bien le plus inquiétant.

            Car à y regarder de plus près, si comme Martine Aubry l’a avancé, sa composition (54 membres) est bien paritaire, le collège des premiers secrétaires fédéraux qu’il intègre par ailleurs (18 membres) est très loin de l’être : seule deux femmes en sont membre.

            Crier au « machisme » n’étant pas la solution, la question est de savoir pourquoi elles n’y sont pas plus nombreuses.

            Eh bien, tout simplement, parce qu’au niveau des départements on dénombre 10 Premières secrétaires dans les 102 fédérations du Parti socialiste, et que cette rareté se traduit au stade de la composition du Bureau National. C’est comme pour le corps préfectoral, où les préfètes de département en France ne formant pas plus de 10% des effectifs, on n’a pas besoin de tous les doigts de la main pour savoir combien elles sont parmi les 26 préfets de région.

            Alors, est-ce faute de femmes que le Languedoc-Roussillon a été rétrogradé au Bureau national ? Quand aux côtés du sénateur Robert Navarro, Premier secrétaire et unique rescapé de l’Hérault, figurent seulement deux audois* ? De Narbonne… 

*Eric Andrieu (Premier secrétaire) et Jacques Bascou (Député maire de Narbonne)

18:21 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.