statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11 décembre 2008

Le « zéro respect »

« Zéro droit. C’est ce que j’avais en tant que femme,  quant à l’âge de 22 ans, je suis devenue en 1942, professeur de latin à Paris » : c’est par ces mots que Benoîte Groult a démarré hier la conférence sur son parcours de femme et de féministe, à partir de l'autobiographie  qu’elle vient de publier,  « Mon évasion »*.

Zéro droit nous dit encore Hélène Mandroux, la maire de Montpellier (« La Gazette de Montpellier », 11 au 17 décembre 2008) sur les procès en incompétence faits aux femmes politiques, et  qui «  donnent l’impression que tout le monde est en train de se dire : « Quelle  bourde va-t-elle faire » ? (…) C’est inadmissible ce non respect, ce doute sur les « capacités de… » : capacité de penser , capacité de réfléchir, de faire… ».

La donne peut changer. Au PS, la balle est dans le camp de Martine Aubry. Et il m’étonnerait la connaissant, qu’elle tolère le « zéro respect ».  

 

* Par ailleurs, romancière et essayiste, Benoîte Groult est l’auteure chez Grasset de La Part des choses (1972), Ainsi soit-elle (2000), Les Trois quarts du temps (1983), Les Vaisseaux du cœur(1988). Elle a publié avec sa soeur Flora Le Journal à quatre mains (Le Livre de Poche, 2008).

19:44 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

je cherche des témoignages de femmes (ou d'hommes) ki ont été victimes de viols et autres, agressions sexuelles, ki n'osent pas en parler (on peut rester anonymes), ou ki ont porté plainte. Je suis dans le journalisme, le but est de publier une recherche et de réaliser un documentaire.
Bien à vous...
Figurez vous qu' "au tribunal de Nimes, on justifie un viol en réunion par le comportement supposé de la femme"...

Écrit par : Cynthia | 15 décembre 2008

Les commentaires sont fermés.