statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24 novembre 2008

Calmer le jeu

Faut-il, à l’avenir placer les élections internes des partis politiques sous la tutelle de la justice comme c’est le cas pour les élections publiques politiques ? Une question qui interroge les résultats du scrutin du jeudi 21 dont les écarts de part et d’autre contestés ne parviennent pas à départager les deux prétendantes à la direction du PS, Martine Aubry et Ségolène Royal.

Car si, sous la présidence de Daniel Vaillant (un proche de Jospin),  la Commission de « récolement » (6 membres) échoue ce matin, le Conseil national de demain devrait en toute logique désigner Martine Aubry ; Ségolène Royal y détient à peine 30% des sièges.

Ma question demeure. Car au-delà des deux femmes, des préférences de chacun, du hiatus entre deux modes de scrutin, (proportionnel pour le Conseil national, uninominal pour le Premier secrétaire), elle interpelle le fonctionnement même de la démocratie que la Constitution a gravé dans le marbre : « Les partis et groupements politiques concourent à l’expression du suffrage. (…) Ils doivent respecter les principes de la solidarité nationale et de la démocratie. (…) La loi garantit (…) la participation équitable des partis et groupements politiques à la vie démocratique de la Nation » (article 4).

Sans négliger l’apport des militants par leurs cotisations, le financement public y contribue très largement.

Et en l’espèce, le Parti socialiste est non seulement comptable de ses actes devant ses militants, mais aussi, devant les citoyens qui par l’impôt acquittent en quelque sorte ces versements.

En foi de quoi, la justice républicaine doit-elle  s’en mêler ?

Quoi qu'il en soit, il faut calmer le jeu.

.

11:24 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Remboursez!
je n'ai pas adhéré pour voir ce spectacle,je me sens volé!Alors je pousse un cri de désespoir REMBOURSEZ.

Écrit par : Philippe Delbar | 25 novembre 2008

Les commentaires sont fermés.