statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20 novembre 2008

Au tournant

La grande surprise de ce congrès, c’est aussi que 34 ans après, les aveyronnais n’ont pas oublié que Bertrand Delanoë, – au vote du 6 novembre, il arrive en second derrière Benoît Hamon (28%)-,  les avait quittés en 1974 quand ils pensaient « avoir trouvé un bon secrétaire fédéral pour l’Aveyron », (Voir « La légende », 28 août 2008).

Ce n’est pas la seule. Son principal soutien dans le Gard, Damien Alary, président du conseil général « déçu » ne donnera pas de consignes de votes, et dans les Pyrénées-Orientales, l’autoritaire Bourquin (Aubry à 61%) se découvre la vocation soudaine « d’un parti de militants ». Ce qui le connaissant, devrait bien faire rire Georges Frêche, « Aubry, c’est le vieux PS et le temps joue contre lui ». Et concernant le Président de la Région, il faut rester lucide. Ce n’est pas en appelant à voter Hamon que « l’injustice qui lui a été faite », (Georges Frêche a été exclu des rangs du Parti socialiste pour des faits que la justice républicaine n’a pas retenus contre lui), sera réparée « en le réintégrant au parti socialiste ». Sauf si des garanties avaient été obtenues. Mais dans ce cas, il faudrait le dire.

Me concernant, ce soir, je voterai utile. Nationalement. Localement, j'ai déjà dit mon sentiment (Voir "La part des choses", 18 novembre 2008). Et j'attends les procureurs au tournant.

.

09:10 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.